Richard Ferrand fait l'objet d'une information judiciaire pour " prise illégale d'intérêts "

Richard Ferrand le 2 juin 2017

Richard Ferrand le 2 juin 2017

Richard Ferrand, très proche d'Emmanuel Macron, avait été mis en cause le 24 mai dernier par Le Canard enchaîné.

C'est le célèbre juge d'instruction du pôle financier de Paris, Renaud Van Ruymbeke, qui a été désigné pour enquêter sur cette affaire.

L'association Anticor avait déposé une plainte avec constitution de partie civile après le classement sans suite de l'enquête préliminaire du parquet de Brest en octobre visant Richard Ferrand (photo), président du groupe LREM à l'Assemblée et ex-directeur général des Mutuelles de Bretagne. Il suit ainsi les réquisitions du Parquet national financier qui demandait l'ouverture d'une enquête judiciaire. Il lui était reproché d'avoir donné son assentiment à une opération immobilière à partir d'un local appartenant aux Mutuelles, opération dont avait bénéficié sa compagne, qui l'avait racheté à un prix défiant toute concurrence.

Les deux autorités considèrent donc qu'il y a matière à enquêter et qu'il n'y a pas prescription, contrairement à la décision rendue par le Parquet de Brest en octobre 2017. "Il était important qu'un juge indépendant étudie les suites judiciaires à donner à cette affaire", a déclaré à l'AFP Jérôme Karsenti, avocat d'Anticor. "Les Mutuelles de Bretagne reçoivent de l'argent public et on peut donc se poser la question de la prise illégale d'intérêt".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.