Revenu universel : c'est Google qui doit payer assure Julien Dray !

Julien Dray propose de taxer les géants du web pour que chaque Français touche 50.000 euros à 18 ans

Julien Dray propose de taxer les géants du web pour que chaque Français touche 50.000 euros à 18 ans

"Je propose que nous mettions en place une taxe sur les GAFA spéciale, qui permettre de constituer une dotation universelle pour chacun d'entre nous de 50.000 euros à l'âge de 18 ans", a expliqué celui qui "pense sérieusement" à se présenter au premier secrétariat du Parti socialiste.

Profitant du passage de la plateforme aux 280 caractères, le politicien s'est exclamé: " On a connu Julien Dray plus inspiré... Comme l'indique NextInpact, le député LREM Éric Bothorel a notamment moqué la proposition du conseiller régional d'Ile-de-France sur Twitter. Pour commencer sa vie et même préparer sa retraite, précise Julien Dray, "on en fait ce quon veut".

Évidemment, il a été rappelé à Julien Dray que lors de la dernière campagne présidentielle, il s'était opposé à l'idée d'un revenu universel défendu par le candidat du Parti Socialiste, Benoit Hamon.

"Il y a une logique". Pour égayer votre journée, sachez que l'on estime la valeur de vos informations de santé à 50 euros, l'état de vos finances personnelles vaut 30 euros, votre historique d'achat sur Internet vaut une vingtaine d'euros, et votre adresse, un peu plus de 10 euros.

"Vous et moi, nous sommes des algorithmes, et nous travaillons tous les jours [pour ces entreprises]". Cette "dotation universelle" coûterait donc 42 milliards d'euros aux Gafa sur cette seule année. Pour appuyer son propos, Julien Dray a donné l'exemple de LinkedIn, vendu à Microsoft, en 2016. Une somme monstre permise parce que ses propriétaires "ont vendu vos données ". Et ils vous ont donné de l'argent? "Ils vous ont rémunérés puisqu'ils vous vendent?", a lancé le socialiste.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.