May va légèrement remanier son équipe

Theresa May le 8 janvier 2018 à Londres

Theresa May le 8 janvier 2018 à Londres

Une légèrement modification du gouvernement britannique est en vue.

Theresa May devrait également annoncer la nomination d'un nouveau vice-Premier ministre, rapporte le Sunday Times, dimanche.

En première ligne dans les négociations du Brexit, les ténors du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, le ministre des Finances Philip Hammond, et le ministre chargé du Brexit David Davis, sont reconduits dans leurs fonctions.

Theresa May, sortie affaiblie des élections législatives de juin dernier et contestée au sein même de son parti, est quand même parvenue en décembre à obtenir un accord avec l'UE sur le lancement de la deuxième phase des négociations du Brexit.

La Première ministre souhaite présenter un gouvernement rajeuni, diversifié et féminisé mais sa marge de manoeuvre est limitée: elle doit maintenir un équilibre entre partisans d'un Brexit dur et modérés.

Le remaniement, dont les détails sont attendus au cours de la journée, fait suite à la démission peu avant Noël du vice-Premier ministre Damian Green, qui a reconnu avoir menti après la découverte d'images pornographiques sur les ordinateurs de son bureau parlementaire en 2008.

Lundi, le jeu de chaises musicales a débuté par une gaffe. Auparavant, il occupait la fonction de secrétaire d'État à l'immigration.

Le ministre britannique chargé de l'Irlande du Nord, James Brokenshire, a par ailleurs démissionné lundi en raison de problèmes de santé, un an après la chute du gouvernement de cette province britannique, qui échoue depuis lors à se doter d'un nouvel exécutif décentralisé.

Il est remplacé par Karen Bradley, 47 ans, jusque là secrétaire d'Etat à la Culture, aux Médias et au Sport.

Plusieurs têtes devraient au contraire tomber parmi les autres membres de l'exécutif, disposant d'un capital politique plus réduit, comme la ministre de l'Éducation Justine Greening ou le ministre de l'Économie Greg Clark. Onze députés conservateurs avaient voté avec l'opposition et obtenu que le Parlement organise un vote final sur les termes de l'accord final du Brexit. Theresa May a aussi été confrontée aux dissensions permanentes de sa formation sur le Brexit, qui ont affaibli sa position dans les discussions avec Bruxelles.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.