Bourges : cinq personnes mises en examen dans une affaire de maltraitance

Maltraitée une fillette de 6 ans se retrouve dans le coma

Maltraitée une fillette de 6 ans se retrouve dans le coma

La mère de l'enfant et son compagnon de 24 ans, en fuite, ont été interpellés à Toulouse, mardi 2 janvier. Une petite fille âgée d'à peine six ans a été transportée inconsciente samedi 30 à l'hôpital de Bourges par sa mère et son compagnon (qui n'a pas reconnu l'enfant), qui ont donné une fausse identité aux urgences.

Sceptique, l'équipe médicale s'exécute et découvre alors sur le corps de l'enfant des ecchymoses, des traces de brûlures et des morsures. Il s'agit en fait de la sœur et de la mère du compagnon de la maman de la petite victime.

La mère et le père présumé ont néanmoins pris la fuite.

La mère du compagnon, déjà connu pour des vols avec violence ou du trafic de drogue, ainsi que sa soeur, toutes deux identifiées comme étant les deux passantes qui ont accompagné l'enfant à l'hôpital, ont été arrêtées à Bourges.

Quatre personnes ont été placées en garde à vue. D'après les premières constatations, certaines blessures de la petite fille remonteraient à plusieurs mois.

Le compagnon et la mère d'une fillette de six ans, hospitalisée dans le coma, ont été mis en examen jeudi soir à Bourges pour " actes de torture et de barbarie commis de manière habituelle sur mineur de quinze ans " et placés en détention provisoire, a annoncé le parquet, selon nos confrères de 20 Minutes. La mère de l'homme et l'une de ses soeurs vont être également poursuivies par la justice pour "non-dénonciation de mauvais traitements". Tous trois ont été placés sous contrôle judiciaire. Son petite frère avait été placé il y a quelques mois en famille d'accueil.

La fillette faisait l'objet d'une procédure d'assistance éducative depuis juin 2017. Dans le coma, son pronostic vital était toujours engagé ce jeudi. Cependant, ni les services sociaux, ni les services de police n'étaient parvenus à retrouver l'enfant, la mère ayant manifestement tout son possible pour s'y soustraire.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.