Apple contre Attac au tribunal — Justice

Apple contre Attac au tribunal — Justice

Apple contre Attac au tribunal — Justice

Attac en profitait pour dénoncer les méthodes et conditions de fabrication des produits Apple ainsi que l'évasion fiscale pratiquée par le géant américain. Voilà le message envoyé par Attac. Selon La Tribune l 'association altermondialiste, a décidé de mettre Apple devant ses responsabilités. Selon les dernières révélations des Paradise Papers, Apple aurait en effet réussi à faire échapper près de 130 milliards de dollars de profits aux différentes administrations fiscales européennes.

Interrogé par LCI, l'avocat de l'association, Me Julien Pignon, explique: "Sous prétexte de troubles hypothétiques, de danger pour les équipes et les clients, Apple cherche à porter atteinte à la liberté d'expression et à la liberté de manifestation d'Attac, protégées par les droits de l'homme". Attac a d'ores et déjà prévenu qu'ils continueront à se mobiliser afin qu'Apple paie ses impots en utilisant d'autres manières d'agir si l'entrée dans les boutiques venait à être interdite. Plus globalement, Attac a lancé une campagne: #ApplePayeTesImpôts.

Le 21 décembre dernier, Apple a donc assigné l'association en référé devant le tribunal de grande instance de Paris.

Raphaël Pradeau, porte-parole d'Attac France insiste: " nous donnons donc rendez-vous les 5 et 6 février à Carpentras et le 12 février à Paris, pour montrer à Apple, BNP Paribas et aux autres multinationales qu'elles ne peuvent pas nous poursuivre devant les tribunaux sans en subir les conséquences: amplifier l'indignation suscitée par leurs pratiques fiscales et inciter de nouvelles personnes à faire le choix de l'action citoyenne pour les contraindre à payer leurs justes parts d'impôts dans les pays où elles exercent leurs activités. La marque à la pomme veut ainsi bloquer toute future action de l'association. Elle réclame à toute organisation qui voudrait effectuer une action coup de poing dans les trois ans à venir une astreinte de 150 000 euros et 3 000 euros d'indemnités.

"De son côté, Apple y voit un danger pour la sécurité". Le bras de fer semble ne faire que commencer.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.