Affrontements à la frontière orientale de Gaza : Un martyr

4è vendredi de colère dans les territoires palestiniens Risque d’embrasement à Gaza

4è vendredi de colère dans les territoires palestiniens Risque d’embrasement à Gaza

Tsahal a en outre indiqué que le Hamas était responsable aussi bien du pilonnage que de ses conséquences.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de l'armée israélienne a indiqué que 500 émeutiers avaient brulé des pneus, lancé des bouteilles incendiaires et des pierres vers des soldats et des garde-frontières dans une trentaine de secteurs de Cisjordanie.

Il a été enterré samedi après-midi.

Dix huit roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste Hamas, depuis la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, annoncée le 6 décembre.

Cette décision a provoquant la colère des Palestiniens et une vague de critiques dans le monde, notamment à l'ONU.

Les affrontements de vendredi entre Palestiniens et forces israéliennes ont fait une cinquantaine de blessés à Gaza selon les autorités du Hamas au pouvoir dans l'enclave, et une quinzaine en Cisjordanie occupée selon le ministère palestinien de la Santé.

"Et de préciser que le pilonnage de vendredi prouvait encore une fois que "l'Iran cherchait à déstabiliser la situation" dans la région et ce en mettant en danger la vie des habitants de la bande de Gaza, ce qui peut conduire à une nouvelle spirale de l'escalade après plusieurs années d'accalmie". Deux ont été interceptées par le système de défense aérienne israélien et la troisième est tombée sans faire de victime du côté israélien de la frontière.

L'armée israélienne a également mené vendredi des raids aériens sur la bande de Gaza quelques heures après des tirs de roquettes, les premiers depuis 10 jours, depuis l'enclave palestinienne vers le sud d'Israël, selon des sources militaires.

Selon les médias israéliens, les roquettes palestiniennes semblaient être une attaque délibérément programmée pour coïncider avec une cérémonie marquant le 24e anniversaire d'un soldat israélien tué dans la guerre de Gaza en 2014 et dont la dépouille est détenue par le Hamas.

"Trois roquettes ont été tirées vendredi, il s'agit de roquettes d'origine iranienne, utilisées par différents groupes terroristes dans la bande de Gaza", a déclaré samedi soir le ministre lors d'une interview sur la chaîne israélienne Channel 2.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.