L'Unicef lance un cri d'alarme contre les attaques sur les enfants — Vidéo

UNICEF  UN0119119  Brown

UNICEF UN0119119 Brown

Les enfants pris au piège dans les zones de conflits sont de plus en plus utilisés comme armes de guerre, selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

"Les enfants sont pris pour cible et exposés à des attaques et des actes de violence chez eux, à l'école et sur leurs terrains de jeu", dénonce le Directeur des programmes d'urgence de l'UNICEF, Manuel Fontaine, dans le document.

"Ces attaques continuent, d'année en année, nous ne pouvons pas rester immobiles. Une telle brutalité ne devrait pas être normale", a-t-il ajouté.

Dans son étude, l'Unicef rapporte que des millions d'enfants paient indirectement le prix de ces conflits, souffrant de malnutrition.

UNICEF  UN013172  Al-Issa
UNICEF UN013172 Al-Issa

Et de fait, le bilan dressé par l'Unicef a de quoi faire frémir.

Dans le nord-est du Nigeria et au Cameroun, le groupe jihadiste Boko Haram a forcé au moins 135 enfants à participer à des attaques-suicides, soit près de cinq fois plus qu'en 2016. En République démocratique du Congo, 850.000 enfants ont été chassés de chez eux: "plus de 200 centres de santé et 400 écoles ont été attaqués".

En Somalie, 1.740 cas de recrutement d'enfants ont été signalés dans les dix premiers mois de 2017.

Tués, utilisés comme boucliers humains, mutilés, recrutés pour combattre, violés, mariés de force, enlevés, réduits à l'esclavage...

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.