" "Le film " L'Étoile de Noël " arrêté en pleine séance scolaire — Langon

Nomi ancienne actrice porno

Nomi ancienne actrice porno

Les enseignantes ont effet décidé d'interrompre la séance lorsqu'elles se sont aperçues que le film d'animation américain évoquait la Nativité, allant à l'encontre des valeurs de l'école républicaine laïque, rapporte vendredi 22 décembre Le Républicain Sud-Gironde. Rejoint par trois chameaux déjantés et quelques animaux de la ferme plus excentriques les uns que les autres, Bo et ses nouveaux amis suivent l'Étoile... et vont devenir les héros méconnus de la plus belle histoire jamais contée: "celle du premier Noël". L'Étoile de Noël raconte une aventure d'animaux qui parlent, largement inspirée des succès des films d'animation des années 2000, comme en témoigne le pitch: "Un petit âne courageux, Bo, rêve d'une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village".

Mais on se rend compte au fil de l'histoire qu'il ne s'agit pas d'un film sur une légende de Noël mais sur l'histoire de la nativité, de la naissance de Jésus, du périple de Marie et Joseph jusqu'à Bethléem... Pour l'heure, rien ne peut être établi. Le responsable du cinéma a même remboursé la séance aux enseignantes, avouant qu'il ne savait pas non plus ce que contenait ce film: "J'avoue que je n'avais pas vu le film avant, il vient d'un grand studio américain". Les enfants ont donc quitté le cinéma en pleine séance et sont retournés en classe. Chez beaucoup, cette interruption de projection suscite l'indignation.

De son côté, l'abbé Grosjean, prêtre du Diocèse de Versailles, en a appelé au ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer."Personne ne devrait leur en vouloir de nourrir ainsi la culture historique et religieuse de leurs élèves".

Certains ironisent aussi sur une certaine naïveté des enseignants, qui auraient pu se douter de la teneur du film en voyant l'affiche.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.