Yassine Balattar, victime d'un article de "Marianne", déprogrammé dans plusieurs villes

L’humoriste Yassine Belattar

L’humoriste Yassine Belattar

Yassine Belattar (photo) devait se produire au théâtre Fémina le 27 avril 2018 à Bordeaux, pour son spectacle " Ingérable ". L'humoriste Yassine Belattar a réagi, jeudi 21 décembre, sur Facebook, après l'annulation de ses réprésentations par plusieurs villes.

"Certains tourneurs ont décidé de céder à une image sulfureuse dont je suis victime ces dernières semaines à la suite d'un article mensonger ", écrit-il, faisant référence à l'article de Marianne titré "Yassine Belattar, faux clown et vrai danger " dans lequel il est accusé d'entretenir "le déni de l'islamisme ".

En effet et dans une interview à Franceinfo en novembre, l'humoriste avait déclaré: "Je ne choisis pas mes deuils". "Selon l'humoriste, [les spectacles] ont été finalement rétablis, car pris en charge intégralement par la production, et non plus par les diffuseurs", explique Arrêt sur images. "Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice". "A lire ce papier, ce dernier serait une sorte de nouveau Dieudonné, et donc forcément antisémite", a estimé un journaliste de "Libération", pas sur la même longueur d'onde de ses confrères. (...) Si Yassine Belattar était celui décrit par Marianne, il n'aurait évidemment pas été invité à le faire", poursuit-il, affirmant que l'humoriste "rêve de tolérance religieuse et de bienveillance républicaine. "Il ne rate pas une occasion de vanner les femmes voilées qui viennent l'applaudir", explique encore Libération qui précise que Yassine Belattar faisait partie de la trentaine de personnalités de la société civile qui ont accompagné le quotidien pendant la dernière campagne présidentielle.

Pour le spectacle de Nancy, les billets sont toujours en vente sur plusieurs plateformes en ligne. Il se dit avant tout et en dernier ressort français.

L'espace Dollfus et Noack, à Sausheim, tient le même discours. "Nous vendons toujours des places pour son spectacle", assure son équipe vendredi. Une phrase tronquée et dénaturée par l'hebdomadaire selon plusieurs internautes et journalistes ayant également assisté au spectacle.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.