La ponctualité des trains de banlieue est à revoir

Des passagers à la gare de Bordeaux Saint-Jean

Des passagers à la gare de Bordeaux Saint-Jean

L'UFC - Que Choisir sort son premier bilan, deux ans seulement après que les nouveaux conseils régionaux, chargés de l'organisation des transports ferroviaire, ont vu le jour suite à la restructuration territoriale. Plutôt que de s'engager dans une négociation pour aboutir à des pénalités réellement dissuasives en cas de qualité durablement dégradée et à une indemnisation des voyageurs à la hauteur, la Région choisit de faire durer la procédure, pendant laquelle rien ne s'améliore pour les usagers. Au cours de l'année écoulée, seuls 89,2% des TER ont été à l'heure, en baisse de 0,2 point.

En deux ans, la ponctualité des TER s'est encore dégradée, surtout aux heures de pointe. C'est donc le système organisationnel de la SNCF qui est directement mis en cause. Résultat: des abonnés TER très peu, voire pas du tout indemnisés.

Du côté des associations d'usagers, Nicole Groff présidente de l'Union des usagers du Paris-Cherbourg (UDUPC), confirme les dires de Jean-Baptiste Gastinne: "Effectivement, en Normandie, ce sont plus les voyageurs des lignes Intercités qui sont victimes de retards de trains". Un recul de 1.2% est donc encore visible entre 2016 et 2017. "Mais les TER, malgré un matériel en meilleur état, ne sont pas épargnés par les incidents techniques".

"Seules sept conventions TER régionales sur 18 ont instauré un dispositif de remboursement automatique d'une part du prix de l'abonnement en cas de retards récurrents sur la ligne empruntée". Et encore, ceux-ci sont majoritairement trop parcellaires, avec des conditions strictes et des montants faibles, qui vident de son sens la mesure. En baisse de 0,5%, l'UFC-Que choisir souligne "une contradiction avec les enjeux énergétiques", appelle à une "hausse des pénalités dues par la SNCF en cas de qualité dégradée" et "demande au gouvernement d'accélérer les expérimentations d'ouverture à la concurrence des conventions TER". Aujourd'hui, les usagers occasionnels sont remboursés entre 25 et 75 % en fonction du retard du train; les abonnés, eux, ont droit à 5€ si ils fournissent un document remis en gare attestant qu'ils ont pris le train: on se moque de nous!

"Nous, on se met à la place de l'usager, et on considère que la vraie ponctualité, c'est quand le train qu'on doit prendre est bien là et arrive à l'heure ". Commande de 40 trains neufs pour la Normandie: c'est signé!

Les calculs ont été réalisés par l'UFC-Que choisir.

Mais il est grand temps que le vrai problème soit réglé.

L'idée n'est évidemment pas de faire les poches de la SNCF, mais de la contraindre à faire ce qu'il faut pour être beaucoup plus à l'heure et pour ne plus annuler de trains, sans être sanctionnée pour cela. Sans surprise, la situation ne s'arrange pas en Ile-de-France.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.