Franck de Lapersonne retiré du dernier film de Fabrice Éboué

Franck de Lapersonne et Fabrice Ebou

Franck de Lapersonne et Fabrice Ebou

Alors qu'il l'avait déjà engagé pour de brèves apparitions dans Case Départ en 2011 et dans Le Crocodile du Botswanga en 2014, Fabrice Éboué avait encore misé sur Franck de Lapersonne pour son 3e long-métrage, mais a dû modifier ses plans à la dernière minute.

Lundi soir, dans Quotidien sur TMC, Fabrice Eboué a confié qu'il avait alors décidé de retourner avec un autre acteur les quelques scènes dans lesquelles apparaissait Franck de Lapersonne. Et on m'appelle trois mois avant la sortie du film.

Une décision que Fabrice Eboué ne doit pas regretter puisque Franck de Lapersonne s'est effectivement présenté aux députations dans la Somme, non sans le soutien de Florent Philippot qui confiait au micro de France bleu: "Je suis persuadé que les Français veulent tourner la page du vieux système UMP-PS, des Macron et Fillon, et qu'ils vont vouloir s'offrir des députés qui sont des avocats du peuple, Franck de Lapersonne en fera partie".

Exit Franck de Lapersonne, donc. En février 2017, les militants du Front national découvraient un nouveau visage frontiste. mais familier du grand public.

Ses ambitions politiques n'en sont pour autant découragées puisqu'il a récemment quitté le Front National, qualifiant au passage Marine Lepen de "reine devenue folle" pour rejoindre son poto Philippot dans son parti Les Patriotes.

"Je vous fais une confidence, il était dans mon dernier film. Je ne suis pas sûr que ce soit le bon titre après", explique le réalisateur à Yann Barthès. Elle raconte l'histoire d'un producteur qui monte un groupe de musique avec un curé, un rabbin et un imam.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.