L'ANC se réunit pour choisir un successeur à Zuma — Johannesbourg

Johannesbourg: l'ANC se réunit pour choisir un successeur à Zuma - Description: Des milliers de délégués du Congrès national africain (ANC) au pouvoir en Afrique du Sud se retrouvent samedi matin à Johannesburg pour élire un nouveau chef à la place du très contesté Jacob Zuma, un choix crucial à deux ans des élections.

Le parti a perdu l'an dernier, lors des élections locales, le contrôle de municipalités telles que Johannesburg et Pretoria.

'Le niveau de chômage, particulièrement chez les jeunes, ne plaide pas en notre faveur', a-t-il concédé.

"Nos devons nous concentrer sur les besoins de notre peuple", a poursuivi M. Zuma, qui s'apprête à rendre la présidence du parti qu'il dirige depuis dix ans.

Au terme de plusieurs mois d'une campagne très serrée qui a déchiré le parti, la course à sa succession a pris les allures d'un duel au couteau entre l'actuel vice-président Cyril Ramaphosa et l'ex-épouse du chef de l'État, Nkosazana Dlamini Zuma. Il se retrouvera en bonne position pour devenir le prochain chef de l'Etat en 2019.

Cette bataille a profondément divisé et affaibli le parti, dont la popularité a chuté à cause de la crise économique et des accusations de corruption qui visent l'actuel chef de l'Etat. "Lorsque Cyril sera élu, le pays va se remettre au travail".

Sa principale concurrente, Nkosazana Dlamini Zuma, 68 ans, ancienne ministre et patronne de l'Union africaine (UA), insiste sur la "transformation radicale de l'économie" au profit de la majorité noire.

"Elle peut unir notre organisation", a plaidé auprès de l'AFP Nojiyeza Mthokozisi, "elle peut relancer notre mouvement qui s'est fait spolier par le monopole des Blancs".

Son intervention a été diversemment apprécié par les militants.

Les quelque 5200 délégués réunis à Johannesburg devraient entamer les opérations de vote par la proclamation des candidats dès samedi après-midi, pour des résultats espérés dimanche. Elle a toutefois du mal à ne pas apparaître comme une 'marionnette' de son 'ex', aux yeux de ses adversaires, qui la soupçonnent de lui avoir promis l'immunité judiciaire.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.