Tom Enders se préparerait à quitter la tête du groupe Airbus — Toulouse

EcoQuick									
					
								430								En novembre Airbus décrochait une commande historique: 430 A320 Neo
pour 42 milliards d'euros

EcoQuick 430 En novembre Airbus décrochait une commande historique: 430 A320 Neo pour 42 milliards d'euros

Hier, Le Figaro a annoncé que Tom Enders ne briguerait pas de troisième mandat à la tête d'Airbus.

Selon le quotidien, le dernier conseil d'administration du groupe pour cette année, prévu ce jeudi, devrait entériner la non-reconduction du dirigeant allemand à l'issue de son mandat qui se termine en mai 2019. Joint par BFM Business Airbus se refuse à tout commentaire.

Rappelons que début décembre, on apprenait que le conseil d'administration du groupe aurait mandaté le cabinet Spencer Stuart, un chasseur de têtes, pour remplacer Tom Enders. Ainsi, le président exécutif pourrait quitter l'entreprise au terme de son actuel engagement, en mai 2019. Et que l'Américain Paul Eremenko, directeur technique d'Airbus et "protégé de Tom Enders", vient d'être poussé vers la sortie... Plusieurs enquêtes sont ouvertes en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Autriche. Tom Enders lui-même ne s'en est pas caché en jouant cartes sur table: toutes ces affaires pourraient coûter (très) cher à l'avionneur.

Le président exécutif d'Airbus avait succédé à ce poste à Louis Gallois après avoir présidé le groupe depuis 2007. Tom Enders est fragilisé depuis plusieurs mois par des enquêtes pour des irrégularités sur des transactions.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.