Un député français puni pour port de maillot de sport en séance

Le député Insoumis François Ruffin le 27 juin 2017 à l'Assemblée nationale à Paris

Le député Insoumis François Ruffin le 27 juin 2017 à l'Assemblée nationale à Paris

Après la controverse sur le port de la cravate dans l'Hémicycle, c'est le maillot de football qui s'est invité dans le débat jeudi 7 décembre.

Le député "insoumis" François Ruffin a été sanctionné jeudi par le président de l'Assemblée, François de Rugy (La République en marche), pour avoir revêtu un maillot sportif dans l'hémicycle dans le but de soutenir une proposition d'aide au sport amateur. L'élu du parti de la France insoumise est d'abord monté en fin de matinée à la tribune vêtu du maillot pour défendre une proposition de loi visant à taxer les gros transferts pour financer le sport amateur. Après avoir refusé de porter une cravate en séance, le rédacteur en chef du journal Fakir est arrivé à la tribune de l'Assemblée nationale en maillot vert de l'Olympique Eaucourt, club de la commune d'Eaucourt-sur-Somme.

Cela n'a pas plu au président de séance Hugues Renson (REM).

La sanction sera d'autant plus lourde pour François Ruffin si celui-ci continue de respecter la promesse faite durant sa campagne de ne s'octroyer, sur ses 5.600 euros brut d'indemnités de député, qu'un Smic (1.1340 euros net) et de reverser le reste à des associations caritatives.

Son comportement n'a pas échappé à François de Rugy, le président de l'Assemblée nationale. "Dehors et privé d'indemnités!" Puis à la reprise de la séance, dans l'après-midi, François Ruffin est revenu avec son maillot. Il lui a rappelé, au terme de son intervention, "le respect dû à nos débats qui implique une tenue correcte qui soit digne des lieux". Et d'ajouter: "Vos extravagances vestimentaires ne rendent pas hommage au travail que nous devons mener dans cet hémicycle".

Le co-président du groupe UDI-Agir-indépendants, Jean-Christophe Lagarde, a ensuite demandé que le bureau de l'Assemblée revienne sur sa décision de l'été, quand il avait acté le droit pour les députés de siéger sans veste ni cravate.

François Ruffin a écopé d'un rappel à l'ordre avec inscription au procès-verbal, ce qui le privera pendant un mois, du quart de l'indemnité parlementaire allouée au député. L'Insoumis pourra contester cette sanction devant le bureau de l'Assemblée.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.