Les "briseurs de silence" désignés Personnalité de l'année 2017 par Time

Mort de Johnny Hallyday: Une véritable légende

Mort de Johnny Hallyday: Une véritable légende

Des premières femmes qui ont révélé l'affaire Weinstein aux milliers qui ont suivi via le hashtag #Metoo: tous ceux et celles qui ont "brisé le silence" face au harcèlement sexuel ont été désignés mercredi "Personnalité de l'année" 2017 par Time magazine.

Les femmes harcelées, passées trop longtemps sous silence, ont été désignées "personnalité de l'année" par le magazine américain Time.

Sur la Une qui fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux, on retrouve également une ex-employée d'Uber, Susan Fowler, dénonciatrice d'abus sexuels au sein de l'entreprise et une travailleuse agricole qui répond d'Isabel Pascual pour montrer que tous les secteurs sont touchés par le harcèlement sexuel.

Cette récompense reflète l'ampleur du mouvement qui a secoué les Etats-Unis et résonné dans le monde entier, avec #Balancetonporc en France ou #YoTambien en Espagne, depuis les premières accusations publiées par le New York Times et le New Yorker contre le jadis tout-puissant producteur de cinéma Harvey Weinstein début octobre.

"C'est le changement sociétal le plus rapide auquel nous assistons depuis des décennies".

Des dizaines de personnalités ont été limogées ou suspendues sur la foi de témoignages parus dans les médias, souvent sans attendre de plainte formelle.

La Une du Time magazine montre six personnalités qui ont osé briser le silence ces derniers mois pour dénoncer le harcèlement sexuel dont elles ont été victimes dans leur milieux profesionnels. Parmi les noms les plus connus figurent des vedettes comme l'acteur Kevin Spacey, les journalistes Charlie Rose ou Matt Lauer, le directeur artistique de Disney John Lasseter, le chef d'orchestre James Levine, ou des ténors de la politique américaine comme le sénateur démocrate Al Franken et le doyen de la Chambre des représentants John Conyers, qui a démissionné mardi. L'affaire déchire le parti républicain. En 2016, l'incontournable Donald Trump, fraichement élu, et raillé comme étant le "Président des Etats-Désunis d'Amérique".

Weinstein a démenti, par le biais de ses avocats, les accusations portées contre lui et ne fait pour l'instant l'objet d'aucune inculpation, même si des enquêtes criminelles ont été ouvertes à New York, Los Angeles et Londres. Elles succèdent - et le contraste n'est peut-être pas involontaire - à l'actuel président américain Donald Trump, relégué à la deuxième position cette année.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.