GB: les autorités déjouent une tentative d'assassinat contre Theresa May (médias britanniques)

REUTERS  Matt Dunham  Pool

REUTERS Matt Dunham Pool

Accusés d'avoir projeté d'assassiner la Première ministre britannique Theresa May, deux hommes vont comparaître ce mercredi devant un tribunal de Londres, ont rapporté mercredi les médias locaux. Les deux individus sont soupçonnés d'avoir préparé un attentat contre le 10 Downing Street, la résidence londonienne de la Première ministre, selon le patron du MI5, Andrew Parker.

Le porte-parole de Scotland Yard a cependant refusé de confirmer que les arrestations étaient liées à un complot visant à attaquer Theresa May.

Les deux terroristes envisageaient de faire exploser une bombe dissimulée dans un sac et d'actionner leur ceinture bourrée d'explosifs une fois à l'intérieur de la résidence en aspergeant les lieux d'un gaz hautement toxique pour tuer Theresa May.

Les deux suspects sont Naa'imur Zakariyah Rahman (20 ans) de Londres et Mohammed Aqib Imran (21 ans) de Birmingham.

La vague d'attentats cette année, dont quatre revendiqués par l'EI, a fait 36 morts et près de 200 blessés. Le tabloïd affirme que les services secrets britanniques possédaient des informations qui auraient pu empêcher l'attentat suicide de mai 2017 à Manchester.

"Le Royaume-Uni est confronté à une menace terroriste intense, laquelle est multidimensionnelle, évolue rapidement et opère à une échelle et un rythme jamais vu par le passé", avait alors commenté la police londonienne. Et d'ajouter que "bien plus de 500 enquêtes de contre-terrorisme sont actuellement en cours, impliquant plus de 3.000 personnes". Plus de 20.000 autres ont déjà fait l'objet d'une enquête pour terrorisme dans le passé, selon la même source.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.