Audiovisuel public : Emmanuel Macron dresse un constat sévère

Audiovisuel public

Audiovisuel public"Nous n'écarterons aucune piste dit Nyssen

Lundi 4 décembre, face à des députés de la commission des affaires culturelles, il aurait même qualifié l'institution de "Honte de la République".

Selon une information du journal L'Express, Emmanuel Macron s'en serait pris de manière assez frontale à la qualité du service publics audiovisuel.

Il a également critiqué le mode de nomation des présidents des entreprises de l'audiovisuel public par le CSA car, une fois en poste, ils n'ont plus de comptes à rendre.

Selon toujours l'hebdomadaire, le chef d'Etat a pointé du doigt non seulement "la mauvaise gestion, le gaspillage, la médiocrité des programmes et des contenus' mais aussi 'les relations malsaines entre l'audiovisuel et ses partenaires extérieurs (animateurs, producteurs, etc)".

Sans surprise, l'Elysée, contacté par "l'Obs", "dément formellement" les propos prêtés ce mardi 5 décembre par "L'Express" à Emmanuel Macron.

Pour rappel, en septembre dernier, la ministre de la Culture, François Nyssen, a annoncé que le budget des groupes de l'audiovisuel public sera réduit de 36 millions d'euros l'an prochain par rapport à 2017. Fin novembre, les journalistes de France Télévisions étaient montés au créneau pour protester contre la perspective d'une réduction de la fréquence de diffusion des magazines d'information "Envoyé spécial" et "Complément d'enquête" sur France 2.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.