Journée mondiale du diabète : l'importance de la santé des femmes

Diabète: des Etats Généraux pour une meilleure prise en charge

Diabète: des Etats Généraux pour une meilleure prise en charge

Aujourd'hui, et comme chaque 14 novembre 2017, s'est déroulée la journée mondiale du diabète!

Chaque année à la même date, la communauté mondiale du diabète se réunit autour d'une seule voix pour mobiliser et sensibiliser au diabète, invitant les individus et les communautés à porter l'épidémie de diabète au-devant de la scène. Plus fréquent, le diabète de type 2, également appelé insulino-résistant, est dû à une mauvaise utilisation de l'insuline par les cellules de l'organisme (insulinorésistance).

Pourquoi? Parce que le diabète concerne tout le monde!

Le pancréas des personnes diabétiques de type 1 ne produit plus d'insuline, tandis que, dans le cas du diabète de type 2, le corps du patient ne parvient plus à utiliser efficacement cette hormone, qui permet aux organes et tissus d'utiliser le glucose apporté par les glucides ingérés.

À propos de la Journée mondiale du diabète La journée est célébrée le 14 novembre afin de marquer l'anniversaire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, est le précurseur de la découverte de l'insuline en 1922. Elle a été lancée en 1991 comme réponse à l'escalade de l'incidence du diabète dans le monde.

A travers cette étude les chercheurs souhaitaient étudier la surmortalité à 10 ans, globale et par causes spécifiques, d'une cohorte de personnes diabétiques par rapport à la population générale, au cours de la période 2002-2011.

Conscient de l'importance de la prévention et le contrôle du diabète, le ministère de la santé l'a inscrit comme priorité dans sa stratégie sectorielle, en œuvrant pour l'amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques par le dépistage du diabète, l'extension de l'offre de soins par le renforcement des centres de santé niveau 2 et des ressources humaines spécialisées et la prise en charge des femmes diabétiques, notamment les femmes enceintes en leur procurant un suivi médical et biologique gratuit pour leur garantir une grossesse sans risque pour leur santé et celle de leurs enfants. Chez les femmes, on observait une surmortalité par cancer de l'utérus et chez les hommes par cancer de la vessie et leucémie. On compte d'ailleurs une personne diabétique de plus à toutes les 13 minutes. Pour elle, des mesures s'imposent afin d'améliorer la qualité de vie des patients et permettre une prise en charge plus efficiente.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.