66 000 clients privés de réseau dès le 15 novembre — Orange

Le téléphone mobile à clapet Samsung GT-E1150 fait partie des modèles concernés qui ne seront bientôt plus utilisables sur le réseau 2G d'Orange

Le téléphone mobile à clapet Samsung GT-E1150 fait partie des modèles concernés qui ne seront bientôt plus utilisables sur le réseau 2G d'Orange

L'opérateur explique que 66 000 personnes sont équipées de "vieux " téléphones Samsung qui ne supporteront pas les changements effectués sur le réseau 2G.

L'opérateur a envoyé un courrier d'alerte aux 66.000 clients concernés au mois d'août, puis un SMS d'alerte en début de semaine. 66000 clients ne pourront plus utiliser leur mobile Samsung. Les téléphones de Samsung concernés sont les modèles: G-E1050, GT-E1080, GT-E1081, GT-E1085, GT-E1150, GT-E1086 et GT-E1170.

Le réseau 2G d'Orange va subir progressivement une profonde mise à jour de son logiciel afin d'en renforcer la sécurité, et cela devrait affecter certains utilisateurs d'ici peu de temps. Cette dernière sera évidemment indolore pour la quasi-totalité des mobiles du marché, mais certains mobiles signés Samsung vont néanmoins être désactivés suite à cette nouvelle update. Deux solutions s'offrent aux clients touchés par cette mise à jour: soit changer d'opérateur, soit opter pour un nouveau modèle d'appareil.

Orange communique la date du 15 novembre pour la mise à jour de son réseau, mais les effets ne seront ressentis qu'à partir du 20 novembre. Pour les autres, le basculement se fera au moment de la généralisation de l'opération à l'ensemble du réseau, c'est-à-dire au mois de janvier 2018. Les propriétaires de ces appareils ne pourront plus ni passer d'appels ni envoyer de SMS.

Ceux qui disposeraient encore de l'un des modèles concernés ont cependant intérêt à se rendre rapidement dans une boutique Orange afin de changer de mobile pour ne pas se retrouver bloqué.

Quand un opérateur télécoms crée de l'obsolescence programmée en rendant d'anciens téléphones inutilisables.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.