New Delhi étouffe, les autorités ferment les écoles — Pollution en Inde

Des piétons marchent devant l'India Gate war memorial que l'on distingue à peine

Des piétons marchent devant l'India Gate war memorial que l'on distingue à peine

Ainsi, les autorités indiennes ont ordonné ce mercredi 8 novembre la fermeture de toutes les écoles de la capitale indienne pour le reste de la semaine.

Depuis deux jours la ville de New Delhi, en Inde, étouffe sous un épais brouillard de pollution provoqués à la fois par les gaz d'échappement, la pollution industrielle et les brûlis agricoles. "Nous avons ordonné la fermeture de toutes les écoles de Delhi jusqu'à dimanche", a tweeté Manish Sisodia, vice-ministre en chef de la région de Delhi.

Dans les rues, certains piétons se protégeaient vainement de cet air toxique en se nouant un vêtement ou un chiffon sur le visage.

À 09h00 locales, les différents compteurs placés dans la ville affichaient des niveaux dangereux de particules ultra-fines (PM2,5), entre 400 et 700. A savoir: la pollution s'insinue jusque dans le métro souterrain de la ville, dont les galeries sont enfumées. L'OMS recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière pour la santé.

Ce brouillard appelé le "smog", un mot combinant les mots anglais "smoke "(fumée) et fog (brouillard), est causé par la pollution combinée au froid, qui plaque au sol les émissions polluantes des véhicules ou des centrales, et s'explique aussi par l'absence de vent ou de pluie.

Ces épisodes sont récurrents à Delhi, ville la plus polluée du monde selon le classement 2014 de l'OMS. Des situations critiques qui mettent en question la durabilité des modes de vie humains dans des zones aussi peuplées. Les plus petites d'entre elles (PM2,5), grandes comme un trentième d'un diamètre de cheveu humain, parviennent à s'infiltrer dans l'organisme et le sang, à travers les poumons.

Au Pakistan, voisin de l'Inde, un nuage polluant planait également au-dessus du pays.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.