Ce grand rêve que nourrissait Grace Mugabe — Zimbabwe

Zimbabwe: Mugabe menace de renvoyer son vice-président pour rébellion présumée

Zimbabwe: Mugabe menace de renvoyer son vice-président pour rébellion présumée

Les spéculations allaient bon train et considéraient M. Mnangagwa, 74 ans, comme le potentiel successeur de M. Mugabe.

"Nous sommes insultés au nom de Mnangagwa".

Dès le lendemain, le président Mugabe a laissé entendre qu'il pourrait démettre de ses fonctions le vice-président.

"Si c'est le cas, dites le moi et je vais le remplacer dès demain". Sa conduite "n'était plus compatible avec ses responsabilités", a-t-il ajouté.

"Je dis à M. Mugabe: vous devriez me laisser prendre votre place ", a ainsi lancé Grace Mugabe devant des milliers de personnes dans un stade de la capitale du Zimbabwe, Harare, le 5 novembre. Alors qu'il existe une rivalité entre sa femme Grace Mugabe et Emmerson Mnangagwa un ancien fidèle qu'il a nommé vice-président, sur sa succession, le président zimbabwéen semble avoir choisi son camp.

Robert Mugabe a déjà annoncé qu'il briguerait un nouveau mandat lors de l'élection présidentielle de 2018.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.