Des congés offerts aux salariés non-fumeurs — JAPON

Une entreprise japonaise promet une semaine de congés en plus pour ses salariés non-fumeurs

Une entreprise japonaise promet une semaine de congés en plus pour ses salariés non-fumeurs

Les salariés d'une entreprise japonaise sont incités à stopper la cigarette avec des congés supplémentaires.

"Si les responsables de l'entreprise ont choisi de récompenser les non-fumeurs plutôt que de sanctionner les adeptes de la cigarette, c'est parce qu'ils jugent que ces brèves interruptions de travail génèrent des " conversations dans la salle fumeur [qui] tournent généralement autour du travail " et que les salariés concernés " y échangent des idées et se consultent ", a indiqué le porte-parole. "S'ils tiennent leur promesse durant un an, ils recevront 6 jours supplémentaires de congés payés", selon le porte-parole. Les entreprises japonaises redoublent d'efforts pour protéger leurs employés contre les effets de la fumée secondaire; ainsi, Lawson Inc., exploitant de magasins de proximité ouverts 24 heures sur 24 et très populaires au Japon, a interdit de fumer au siège social et dans les bureaux régionaux en juin. Les fumeurs sont obligés de descendre jusqu'au sous-sol pour " s'en griller une ". Se situant au 29ème étage d'un building à Tokyo, les salariés prendraient effectivement une quinzaine de minute à chaque pause cigarette. En cas de pauses répétées, leur temps de travail à la fin de la journée est moins important que celui des non-fumeurs, dont certains s'estiment donc lésés. Pas moins de 30 des 120 salariés ont ainsi pris des jours de repos en plus depuis la mise en place du nouveau système. Pour lutter contre cette culture du travail destructeur, le gouvernement souhaite bientôt.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.