Les laboratoires MERCK assignés en justice à Lyon — Levothyrox

3500 patients ont rejoint l’action collective contre le Lévothyrox. AFP

3500 patients ont rejoint l’action collective contre le Lévothyrox. AFP

L'objectif de cette action collective, c'est de "regrouper un maximum de plaintes et d'engager une procédure au civil pour aller plus vite", a indiqué à l'AFP l'avocat des plaignants, Me Christophe Lèguevaques. Et ce jusqu'à la première audience fixée par le Tribunal de Lyon au 18 décembre 2017.

Selon Me Lèguevaques, la plateforme compte déjà 3 500 inscrits de toute la France. Sachant que nous recevons en moyenne une trentaine de nouvelles demandes par jour.

Pour rappel, des perquisitions avaient eu lieu au siège lyonnais de Merck. Or, celle-ci a entrainé chez certains malades de lourds effets secondaires, comme des crampes, des vertiges, des maux de tête, la perte de cheveux ou encore une fatigue intense.

Pour les plaignants, les laboratoires MERCK connaissaient parfaitement les risques et savaient que 5 à 7% des malades devraient faire face à des troubles plus ou moins importants.

L'assignation a donc pour vocation de démontrer judiciairement la responsabilité des laboratoires MERCK en raison d'un défaut d'information des patients sur les conséquences scientifiquement prévisibles de la substitution d'une nouvelle formule du LEVOTHYROX® à son ancienne formule. En demandant 5 000 euros de préjudice de mauvaise information, et 5 000 euros de préjudice d'angoisse, les avocats espèrent obtenir du laboratoire une réaction favorable.

Ce mercredi, une action collective d'ampleur se déroulera à Lyon dans le cadre de l'affaire du Levothyrox.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.