Un Français décédé à Toamasina — Peste à Madagascar

Madagascar: 124 décès sur les 1 192 malades déclarés de la peste pulmonaire

Madagascar: 124 décès sur les 1 192 malades déclarés de la peste pulmonaire

Selon les dernières estimations en date du ministère de la Santé, 1.032 cas au total avaient été signalés à la date du 18 octobre, dont 32 victimes décédées, dans 38 districts au sein de 15 régions. "Son état était déjà grave lorsqu'il a été admis dans ce service. Il ne répondait plus au traitement", a affirmé le Dr. Raymond Rakotoarimanana, directeur régional de la Santé publique de la région d'Atsinanana, à L'Express de Madagascar. Selon les informations du site réunionais linfo.re, il serait décédé quelques heures après son arrivée à l'hôpital, les traitements administrés n'ayant fait aucun effet.

Depuis deux mois, une épidémie de peste touche l'île. Il a succombé aux complications de la peste pulmonaire et a été immédiatement enterré dans la fosse commune afin d'éviter la propagation de la maladie. Le résident français décédé est quant à lui le douzième patient à succomber à la maladie à Toamasina.

Le foyer de peste s'est déclaré le 13 septembre et le gouvernement de Madagascar, avec le soutien de ses partenaires africains et internationaux a accéléré ses efforts pour lutter contre l'épidémie récente. En réaction, l'OMS a indiqué avoir envoyé du matériel de désinfection et 1,3 million de doses d'antibiotiques. La peste pulmonaire: la plus dangereuseLa bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l'homme, la maladie se transmet par la toux et peut être fatale en moins de 72 heures.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.