Justice militaire : Djibril Bassolet en liberté

Djibril Bassolé en liberté provisoire Burkina Faso

Djibril Bassolé en liberté provisoire Burkina Faso

Mardi, le parquet militaire avait octroyé la liberté provisoire à Bassolé, mais le procureur militaire avait interjeté appel sur les conditions de cette liberté.

L'ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, le général de Gendarmerie Djibril Bassolé, incarcéré depuis deux ans dans le cadre des enquêtes sur le coup d'Etat de septembre 2015 contre le régime de la Transition, a bénéficié, mardi soir, d'une liberté provisoire pour des raisons de santé, rapporte mercredi la presse locale.

Pour la défense, c'est déjà une première victoire d'obtenir la libération provisoire de l'ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.

L'on se souvient qu'en Juillet dernier, le juge d'instruction, dans son ordonnance, avait abandonné la quasi totalité des charges qui pesaient contre le général Bassolé: attentat à la sûreté de l'État, association de malfaiteurs, meurtre, coups et blessures volontaires.

En juin, un groupe de travail des Nations unies avaient demandé sa libération à l'état Burkinabè.

Selon des sources judiciaires, le procès du putsch manqué pourrait s'ouvrir fin 2017, alors que le tribunal militaire a renvoyé à début octobre l'audience de mise en accusation de toutes les personnes poursuivies. Mais alors que le général n'a toujours pas été libéré de la maison d'arrêt et de correction des armées, une manifestation de représentants de la société civile s'est tenue aujourd'hui pour protester contre cette décision.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.