Chiasso: arrestation de deux individus présentant un risque

Attentat de Marseille : le frère de l'assaillant arrêté en Italie

Attentat de Marseille : le frère de l'assaillant arrêté en Italie

Samedi, les autorités italiennes ont arrêté le frère du tueur de Marseille à Ferrare, au nord de Bologne.

Le petit frère d'Ahmed Hanachi, Anis, est toujours détenu en Italie. "Une hypothèse encore à vérifier est que c'est lui qui a endoctriné son frère Ahmed et provoqué sa radicalisation", a ajouté Lamberto Giannini, chef de l'antiterrorisme italien.

C'est le troisième de la fratrie Hanachi a être interpellé par les forces de l'ordre.

Rappelons qu'Ahmed Hanachi, a tué dimanche dernier deux jeunes femmes à la Garde Saint-Charles de Marseille avant d'être abattu par la police.

Les deux hommes ont été interpellés par la police suisse dimanche soir au centre d'accueil de Chiasso (canton du Tessin), à la frontière avec l'Italie, a indiqué l'agence de presse suisse ATS. "En l'état, son rôle dans l'attentat de Marseille, si rôle il y a, n'est pas clair", a indiqué Cathy Maret, directrice de la communication de Fedpol. Ils ont été entendus par le pôle judiciaire antiterroriste, a indiqué son porte-parole Sofiène Sliti.

"L'homme est connu des services de police étrangers pour ses liens avec la mouvance terroriste djihadiste". Anis Hanachi est accusé de "complicité et de participation à une association terroriste".

La police a ordonné l'expulsion du frère et de sa compagne en Tunisie pour des raisons administratives et de sécurité.

Il s'agit de Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, selon une source proche de la famille.

Son père Noureddine a affirmé à l'AFP qu'il était " peut-être sous l'emprise de la drogue " lors de son acte, peinant à croire qu'il puisse être radicalisé, tout en soulignant qu'il n'avait plus de nouvelles depuis deux mois de ses fils installés en Europe.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.