Huit militaires dont des américains tués dans une embuscade — Niger

Trois Bérets verts US et cinq soldats nigériens tués dans une embuscade

Trois Bérets verts US et cinq soldats nigériens tués dans une embuscade

Les autorités nigériennes ont instauré l'état d'urgence dans plusieurs départements de Tillabéri et Tahoua, deux régions frontalières du Mali régulièrement théâtres d'attaques djihadistes.

La France était engagée jeudi dans une opération militaire au Niger au lendemain d'une embuscade meurtrière contre des soldats nigériens et américains près de la frontière avec le Mali. Selon un dernier bilan, huit soldats - cinq Nigériens et trois Américains - ont été tués dans ce guet-apens.

La présence US au Niger ne se limite pas aux seules emprises de Niamey et d'Agadez (base aérienne 201); des instructeurs sont aussi présents aux côtés de diverses unités locales.

Cette attaque témoigne du rôle majeur de l'armée américaine dans la région.

Il a aussi indiqué que lors de l'embuscade, une patrouille de Mirage 2000 français a permis de faire une démonstration de force mais n'a pas pu apporter d'appui direct au sol - tir ou bombardement - en raison de "l'imbrication (de forces) au sol".

L'opération Barkhane, qui vise à détruire les réseaux djihadistes au Mali, concerne également le Niger. "Mais nous, on attend la revendication", a-t-elle ajouté en référence à une nouvelle faction djihadiste ayant revendiqué certaines attaques dans la région. Les militaires opérant sur cette base ne sortent toutefois qu'extrêmement rarement de cette position.

Selon l'AFP, ces soldats effectuent des missions dans tout le pays, à Niamey mais aussi à Diffa, au sud-est du pays, une zone où sévit le groupe islamiste nigérian Boko Haram.

En octobre 2015, le Niger et les États-Unis avaient notamment signé un accord militaire sur "la sécurité et la bonne gouvernance" qui prévoit que les deux pays s'engagent "à travailler ensemble sur la lutte contre le terrorisme". Dans le cadre de l'opération Barkhane, les forces spéciales françaises disposent aussi d'une base à Madama, dans le nord nigérien.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.