Manifestations contre la violence, des appels au dialogue pour éviter l'escalade — Catalogne

Liga : Le Barça suit la Catalogne et fera grève mardi

Liga : Le Barça suit la Catalogne et fera grève mardi

La Catalogne fonctionne au ralenti tout au long de ce mardi. Par conséquent et pour condamner ces actes, une grève générale est organisée en Catalogne ce mardi. Selon la police locale, près de 300.000 personnes manifestaient dans différents défilés dans les rues de Barcelone. Ses homologues nationaux -police et Garde civile- n'ont pas communiqué d'estimation nuançant ce décompte.et n'ont d'ailleurs pas eu le même accueil: "dehors les forces d'occupation!", "les rues seront toujours à nous!", criaient les participants.

Mardi 2 octobre, des militants indépendantistes dans les rues de Barcelone. " Nous ne voulons pas être un pays occupé ", scandaient des jeunes en Catalan. "Adios España" s'exclament d'autres, agitant des doigts d'honneur à l'attention d'un hélicoptère de la police nationale. Mais devant la préfecture, le climat festif habituel n'était pas de mise. Depuis lundi soir, des rassemblements se forment autour d'hôtels et de commissariats. Les indépendantistes ont voulu faire une démonstration de "paix " pour dénoncer les violences policières qui ont eu lieu le jour du référendum.

Ce mouvement a été différemment suivi par les commerces, supermarchés et cafés de Barcelone, alors que la majorité des écoles de la région catalane ont dû fermer en raison de la faible présence des élèves dans les classes. "Je n'ai jamais vécu une situation pareille, l'intégrité physique de policiers est menacée". Appelés par les principaux syndicats à paralyser cette région de 7,5 millions d'habitants, des étudiants, pompiers ou simples citoyens se mobilisent, indignés par les violences policières lors du référendum d'indépendance de dimanche, et la manière dont le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy gère la crise.

"Aidez-nous l'Europe", peut-on lire avec la formation de foule à Sant Antoni de Vilamajor, dans la banlieue proche de Barcelone. "Il n'y a ni activité maritime ni terrestre", a expliqué à l'AFP une porte-parole du port de Barcelone, le troisième d'Espagne pour les marchandises, et l'un des plus importants d'Europe pour les croisières. " La paralysie est quasi totale". Elle devrait notamment toucher le port de Barcelone, les universités ou encore les transports.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.