Lyon : Le pasteur gérait un réseau de prostitution lucratif

Des officiers de police

Des officiers de police

Elles devaient assurer des passes à bord d'une trentaine de camionnettes, garées dans le quartier Gerland.

"Arrivées en Europe, elles sont "presque immédiatement" forcées à se prostituer, pour rembourser une dette supposée de 30000 euros", faute de quoi leurs proches restés au pays feraient l'objet de menaces, extorsions, coups, enlèvement, voire assassinats. Un réseau qui était vraisemblablement dirigé par un pasteur évangéliste. Si certaines savaient pourquoi elles étaient approchées, les autres pensaient qu'elles allaient travailler dans des salons de coiffure afro. Selon Le Parisien, ce réseau était géré par un pasteur évangéliste de 33 ans qui allait chercher des jeunes femmes, d'origine nigériane pour la plupart, entre 20 et 22 ans dans les centres de rétention pour migrants en Italie, avant de les ramener sur Lyon.

Les jeunes femmes étaient, toujours d'après les mêmes informations, rémunérées 50 euros par jour et par fille.

Selon nos confrères, ce sont 18 personnes qui ont été interpellées et mises en examen par l'OCRETH entre lundi à mercredi à Lyon, mais également à Nîmes (Gard), Le Havre (Seine-Maritime) en Italie et au Portugal. Des "mamas " chapeautaient des groupes de 3 à 4 filles. A noter que ce réseau de prostitution rapportait entre 100.000 et 150.000 euros par mois au pasteur. Ils auraient indiqué aux enquêteurs qu'ils souhaitaient simplement venir en aide à leurs compatriotes dans le besoin.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.