Hugh Hefner, fondateur de Playboy, est mort à 91 ans

Le fondateur de «Playboy» Hugh Hefner est mort

Le fondateur de «Playboy» Hugh Hefner est mort

Hugh Hefner, le fondateur du magazine Playboy, est décédé dans la nuit à l'âge de 91 ans de causes naturelles.

Certes, la féministe Gloria Steinem a attaqué ses fameux "Playboy bunnies", après s'être fait engager quelques temps comme l'une d'entre elles, pour mieux dénoncer la dégradation et la vulgarité de leur condition. Plusieurs réactions de tristesse ont suivi sur les réseaux sociaux avec les mots-clic #RIPHef et #HughHefner. Il contribue à la révolution sexuelle des années 1960, et il a servi de base à son fondateur pour bâtir un empire commercial fondé sur son mode de vie libertin.

L'Américain avait créé le magazine pour adulte en 1953, qui est vendu désormais dans 20 pays.

L'homme était aussi un businessman audacieux et a dû lutter contre des lobbies en tout genre pour assurer la pérennité de son magazine.

Dans les années 1970, le magazine comptait plus de 7 millions de lecteurs et avait inspiré d'autres magazines comme Penthouse et Hustler.

Connu pour sa vie d'excès et de fêtes, célèbre pour ses tenues d'intérieur en satin rouge, toujours entourée de ses nombreuses petites amies, Hugh Hefner a apporté sa lourde pierre à la révolution sexuelle aux États-Unis. Cinq ans plus tard, ce nombre atteignait plus d'un million de copies.

Hugh Hefner n'a jamais éludé la question de son âge face à la jeunesse de ses conquêtes. Une résidence qu'il venait de vendre en aout 2016 pour 100 millions de dollars à Daren Metropoulos avec la condition d'y rester jusqu'à sa mort. On pense notamment à Pamela Anderson, son modèle fétiche et la dernière à avoir posé nue pour le magazine, fin 2015, mais pas que.

En 1989, il avait épousé une des ses playmates, Kimberley Conrad, plus jeune de 36 ans.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.