LREM reconnait un scrutin "plus difficile" — Sénatoriales

1996 candidats- un record- sont en lice pour 171 sièges remis en jeu sur un total de 348

1996 candidats- un record- sont en lice pour 171 sièges remis en jeu sur un total de 348

A ces perdants des sénatoriales, il faut ajouter des perdantes. Le renouvellement de septembre 2017 concerne au total 171 sièges, répartis dans 39 départements métropolitains, quatre départements d'outre-mer et deux collectivités d'outre-mer. Les cas de départements où des candidats LR figurent sur des listes LREM ne manquent pas. Ce dimanche donc, conformément aux règles en vigueur depuis 2011, quasiment la moitié du Sénat va être renouvelée: très exactement 171 sièges sur 348. en attendant la réalisation de la promesse d'Emmanuel Macron de diminuer de 30% le nombre des sénateurs et des députés. "Ils ont fait les poches de tous les groupes pour récupérer des sénateurs", raillait un poids lourd du Sénat auprès du JDD. Les communistes soulagés. Le groupe Communiste, Républicain et Citoyen (CRC) va pouvoir subsister, avec au moins 12 membres contre 18. Avec seulement 23 à 27 sièges gagnés au soir des élections sénatoriales, le jeune mouvement politique est bien en deçà des espérances nourries depuis trois mois par la majorité présidentielle, qui en espérait le double. Il n'y a donc plus aujourd'hui que 86 sénateurs socialistes dont 46 doivent être renouvelés dimanche. Les Républicains n'ont emporté que 2 sièges dans ce département. Ce qui relativise considérablement la "victoire" de la droite. Parmi les battus figurent le socialiste "frondeur" Laurent Baumel et l'ancien député LR Jacques Myard, deux recalés du suffrage universel lors des dernières législatives.

"Le Sénat était, à droite il restera", constate également Paul Caraci du Midi Libre qui juge le résultat "sans surprise, au regard du traitement réservé par l'exécutif aux petits maires de nos campagnes, grands électeurs en CDD ce dimanche".

"Les grands électeurs ont conforté la majorité sénatoriale" de droite, a annoncé, tôt dans la soirée, le président du Sénat, Gérard Larcher, promettant "une majorité exigeante et positive" au Palais du Luxembourg. De quoi compliquer la tâche du président de la République mais pas forcément de quoi l'empêcher d'essayer de la réaliser. A vrai dire, pas vraiment.

Qui s'intéresse aux élections sénatoriales? À commencer par la réforme constitutionnelle qu'il souhaite faire adopter et pour laquelle il a besoin d'une majorité des 3/5. Et à cette date, En Marche n'existait pas. Le parti du chef de l'Etat aura donc l'ambition de créer des alliances avec des radicaux, des centristes, quelques PS et des Républicains "constructifs". Nous ne pouvions ni gagner ni perdre cette élection.

"Il est très important que la droite soit présente en grande majorité au Sénat". Dans les départements à scrutin majoritaire, ils votaient en préfecture jusqu'à 11H00 pour le premier tour. Le second tour de scrutin était ouvert de 15h30 à 17h30. Cette année sont concernés ceux allant du numéro 37 (Indre-et-Loire) au numéro 66 (Pyrénées-Orientales), ainsi que l'Île-de-France, certains territoires ultramarins (Guadeloupe, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie), et la moitié des sénateurs des Français de l'étranger. Et au total 93 sièges avec PRG et et DVG. Malgré son avancée, la droite n'obtient pas la majorité absolue. Il y a 1.996 candidats pour 170 sièges à pourvoir. Dans les circonscriptions élisant 3 sénateurs ou plus, le mode de scrutin est différent: c'est la représentation proportionnelle qui s'applique.

Si les résultats des municipales de 2014 ne plaidaient en effet pas en sa faveur, le PCF avait le champ libre à la gauche de la gauche, La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, qui disposait de peu de grands électeurs, étant absente du scrutin.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.