Je lui bute la gueule si je le vois

Nicolas Dupont Aignan et Stéphane Guillon en froid depuis la campagne présidentielle et une blague maladroite de l’humoriste

Nicolas Dupont Aignan et Stéphane Guillon en froid depuis la campagne présidentielle et une blague maladroite de l’humoriste

Nicolas Dupont-Aignan n'est pas près de pardonner la blague de l'humoriste Stéphane Guillon durant l'entre-deux tours de l'élection présidentielle.

Pourquoi Nicolas Dupont-Aignan était-il aussi remonté contre Stéphane Guillon? "On est en démocratie, on peut être en désaccord avec moi, j'accepte tout, mais on doit respecter les êtres humains, sinon il n'y a plus de démocratie", a-t-il ajouté. L'humoriste Stéphane Guillon, alors chroniqueur pour l'émission "Salut les Terriens!", n'avait pas raté le politicien sur le plateau de LCI: "Il a perdu sa maman il y a deux jours, donc j'ai respecté ce moment". Invité de Salut les Terriens ce samedi sur C8, il est revenu sur le rapprochement avec le FN, déclarant: "Ce qui m'a choqué dans la manière dont j'ai été traité, ce n'est pas qu'on soit en désaccord avec moi, c'est normal, mais c'est qu'on me traite comme un chien, au point de s'attaquer à la mémoire de ma mère qui était morte dans l'entre-deux-tours, c'était horrible".

La mère de Nicolas Dupont-Aignan était décédée à l'âge de 96 ans, le 30 avril dernier.

Profondément blessé par cette sortie du sniper de Thierry Ardisson, Dupont-Aignan avait dénoncé des propos "insupportables" et "minables" et annoncé son intention de porter plainte.

Plus tard dans l'émission, l'homme politique s'est largement épanché sur la presse française, "une caste hors-sol qui veut faire la démocratie" selon lui, qu'il accuse d'avoir faussé les dernières élections présidentielles. "Heureusement, parce que je lui bute la gueule si je le vois", a répliqué l'ancien candidat, pour qui "il y a des limites à l'indécence".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.