2.000 vols supprimés d'ici à fin octobre, par soucis de "ponctualité" — Ryanair

Ryanair débouté par la CJUE dans une affaire de droit du travail

Ryanair débouté par la CJUE dans une affaire de droit du travail

L'action Ryanair a perdu 1,93% à 16,74 euros à la Bourse de Dublin et son patron a estimé que cette affaire aurait un impact négatif de 25 millions d'euros sur ses comptes.

Ryanair a décidé d'annuler tous ces vols en raison d' "un problème de jours de congés des pilotes dans le planning " mais aussi avec l'objectif de " rétablir sa ponctualité ". Ce qui fait un total de plus de 2.000 suppressions sur la période. "Et nous tablons sur une somme maximale de 20 millions d'euros pour les indemnisations" payées aux voyageurs. Face au tollé suscité, Ryanair a rapidement été contrainte de publier la liste des aéroports qui seront affectés par ces annulations.

Ryanair a adressé dès vendredi ses premiers courriels aux passagers concernés, leur donnant le choix d'un remboursement ou d'une réservation sur un autre vol, sans devoir s'acquitter de la pénalité de 40 euros en cas de changement de billet.

"Le sujet clé, c'est comment Ryanair va communiquer auprès des passagers dans les semaines qui viennent avec cette situation perturbée".

"L'image de marque, qui n'était déjà pas fameuse, n'en sortira pas renforcée (.) Cet épisode ne devrait cependant pas laisser de traces indélébiles".

Entre temps, ce lundi, la Commission européenne avait appelé lundi la compagnie aérienne irlandaise à "respecter pleinement" les droits de ses passagers. La Suisse - l'aéroport de Bâle-Mulhouse- n'est pas touchée par les annulations de la compagnie.

En juillet, la compagnie a confirmé anticiper un bénéfice compris entre 1,4 et 1,5 milliard d'euros pour son exercice décalé qui s'achèvera le 31 mars 2018. Les témoignages affluent depuis ce week-end sur les réseaux sociaux de la part de voyageurs se disant "abandonnés" par la compagnie la plus importante d'Europe en termes de passagers transportés. La compagnie aérienne a annoncé l'annulation de certains vols afin de gagner en ponctualité. Selon la BBC, ce "petit nombre de clients" pourrait tout de même atteindre les 285 000 passagers. Ce procédé est en effet plus facile à utiliser pour les consommateurs que de réclamer une indemnisation via le site internet de l'entreprise irlandaise, estime-t-elle.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.