L'opposition n'a pas manifesté — Togo

Assemblée nationale du Togo: L’examen de la réforme s’accélère pour force majeure

Assemblée nationale du Togo: L’examen de la réforme s’accélère pour force majeure

Les leaders de l'opposition togolaise promettent de mobiliser leurs militants ce mardi devant le parlement du pays pour pousser les députés à changer l'ordre du jour de leur session extraordinaire. Celle-ci portait entre autres sur le budget interne du parlement. Après cette "conférence des présidents", la procédure sera toutefois encore longue: le texte doit passer devant la Commission des lois constitutionnelles qui soumettra ensuite un rapport final aux députés chargés de le voter. "Nous sommes là pour leur dire que ce n'est pas normal", a déclaré Brigitte Adjamagbo Johnson, présidente du CAP 2015, une coalition regroupant plusieurs partis dont l'Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, chef de file de l'opposition.

Par ailleurs, l'opposition togolaise n'a pas manifesté devant le parlement ce mardi comme prévu. La veille, la session extraordinaire convoquée quelques jours plus tôt a été suspendue sur demande des députés de l'opposition. "Et vendredi, on s'occupera du projet de loi du gouvernement", a déclaré Dama Dramani.

Selon le site togolais alome.com, le projet de loi sera examiné ce mercredi 13 septembre. Il a expliqué avoir demandé un report "en attendant de voir un peu plus clair " dans le projet de révision constitutionnelle introduit par le gouvernement.

Entre temps, une troisième possibilité a fait surface. "Le dossier rendu est composé d'un rapport sur les auditions et consultations effectuées; d'un document portant propositions de réformes par voie parlementaire, accompagné aussi d'une note explicative; d'un document portant projet d'une nouvelle constitution, accompagné aussi d'une note explicative", reprend un communiqué de la CRRPIC, ce 12 septembre 2017. C'est pour cela que nous allons faire entorse à notre procédure pour clôturer la session (parlementaire actuelle) demain. "Vu la situation que traverse le pays, nous sommes tous appelés à contribuer à l'apaisement du climat". "Un dispositif impressionnant a été mis en place pour en empêcher l'accès ", a poursuivi Jean-Pierre Fabre.

"L'attention du peuple togolais aujourd'hui, est polarisée sur les réformes".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.