Législatives en Allemagne : débat télévisé entre Angela Merkel et Martin Schulz

La stratégie de caméléon de Merkel à l'épreuve de son débat télévisé face Martin Schulz

La stratégie de caméléon de Merkel à l'épreuve de son débat télévisé face Martin Schulz

Comme sur de nombreux autres sujets, le candidat social-démocrate s'est montré en phase avec les déclarations d'Angela Merkel. Mais les échanges sont restés très sobres, y compris sur le thème de la crise migratoire.

À Bruxelles, la Commission européenne a observé qu'il appartenait aux États membres de l'UE de décider de la suite des négociations avec Ankara mais a également rappelé que Jean-Claude Juncker, le président de l'exécutif européen, avait déclaré que la Turquie s'éloignait à "pas de géant" de l'Europe. "Les deux partis sont d'accord pour créer 15 000 postes de policiers supplémentaires mais le SPD refuse l'intervention de la Bundeswehr (armée de terre) sur le territoire allemand", note par exemple Ouest France.

Depuis des mois, les relations entre Berlin et Ankara se sont passablement dégradées, a fortiori après l'arrestation en Turquie de plusieurs Allemands pour raison politique.

Sur ce sujet également, Mme Merkel aura même coupé l'herbe sous le pied de Martin Schulz, qui reproche depuis des semaines à Angela Merkel d'être "trop complaisante à l'égard d'Ankara, alors que douze citoyens allemands ont été récemment arrêtés en Turquie pour des raisons politiques et que le président Erdogan a appelé les Turcs vivant en Allemagne à ne voter ni pour le SPD, ni pour la CDU ni pour les Verts le 24 septembre" [Le Monde]. La chancelière a cependant clairement affirmé ses positions, prenant son adversaire de revers.

Occasion de "la dernière chance" pour Martin Schulz, le rendez-vous semble donc avoir été manqué.

Steffen Seibert, le porte-parole de la chancellerie, a précisé lundi que la question ne serait pas posée au niveau européen d'ici aux élections et que Merkel prévoyait, en cas de réélection, d'avoir des consultations avec ses partenaires européens courant octobre. Pourtant, le candidat du SPD devait impérativement prendre l'ascendant lors de ce débat, avec seulement 22% des intentions de vote contre 38% pour la CDU [Libération].

InternationalLe libéral joue de son image pour gagner sa place dans un gouvernement Merkel.

Evoquant la lutte contre le terrorisme, M. Schulz a déclaré qu'il ne pouvait pas promettre que des attaques terroristes comme l'attentat qui avait fait 12 morts à Berlin en décembre dernier ne pourraient se reproduire. "Mais la sympathie ne suffit pas pour devenir chancelier".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.