Sept-Sorts: le conducteur était "toujours joyeux", selon son ex-petite amie

Twitter

Twitter

Éric de Valroger, le procureur de la République adjoint à Meaux, a livré plus de renseignements sur les événements de lundi soir à Sept-Sorts, où un conducteur a foncé dans une pizzeria, faisant une victime et plusieurs blessés. Une enquête avait été ouverte pour "homicide volontaire, tentative d'homicide volontaire et conduite sous l'emprise de produits stupéfiants". Le conducteur a été interpellé immédiatement et n'a pas opposé de résistance. Mais rapidement, les enquêteurs ont été frappés par les premières déclarations du meurtrier, inconnu de la justice et des services de renseignement. Dominique Laurens, la procureure de Meaux, avait auparavant fait état de "graves troubles sur le plan psychologique".

Les auditions du prévenu s'avèrent en revanche "très compliquées, floues" car le prévenu tient "des propos incohérents", déclarant qu'il avait ingéré "une quantité importante de médicaments la veille" de son passage à l'acte - une plaquette d'Antarène (un anti-inflammatoire) et un tube de Dafalgan - alors que son analyse d'urine est apparue positive aux stupéfiants. Il se trouve dans un "véritable délire de persécution", et se pensait "suivi", a-t-il ajouté. Un test d'alcoolémie s'est en revanche révélé négatif. Il a d'ailleurs avoué être un consommateur de drogue.

L'homme, " jeune " et qui conduisait une BMW, a déclaré " avoir tenté de mettre fin à ses jours sans succès, hier (dimanche, ndlr). Il aurait ciblé cette pizzeria car elle était "facile d'accès, sans protection".

La dernière attaque, sur laquelle enquête le parquet antiterroriste, remonte à mercredi: un homme de 36 ans, Hamou B., a renversé à bord de son véhicule six soldats de l'opération de surveillance Sentinelle à Levallois-Perret, dans la banlieue ouest de Paris.

À lire: Terrorisme: quel avenir pour l'opération Sentinelle? Sept autres personnes se trouvaient en état d'urgence relative et 25 autres ont été "impactées" psychologiquement. Selon le bilan provisoire serait d'au moins un mort, une petite fille de huit ans, et cinq blessés.

Enfin, il a donné des éléments biographiques de l'individu: "C'est un célibataire, sans enfant, âgé de 32 ans".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.