Donald Trump se dit prêt à intervenir militairement au Venezuela

Des étudiants manifestent lors d’une marche contre le président Nicolas Maduro à Caracas

Des étudiants manifestent lors d’une marche contre le président Nicolas Maduro à Caracas

En outre, la Maison-Blanche a refusé de s'entretenir avec le Président vénézuélien Nicolas Maduro tant que la démocratie ne serait pas restaurée dans ce pays.

"Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire", a expliqué Donald Trump lors d'une interview avec une journaliste depuis sa résidence de vacances dans le New Jersey. "Le Venezuela n'est pas très éloigné et les gens souffrent et les gens meurent", a-t-il ajouté.

Interrogé sur cette annonce, le Pentagone s'est borné à faire savoir, par la voix de son porte-parole Eric Pahon, qu'il n'avait "à ce stade" reçu aucune consigne sur ce dossier. Les propos de Donald Trump ont déclenché la stupeur à Caracas, où le ministère de la Défense Vladimir Padrino a dénoncé l'" acte de folie " d'une " élite extrémiste ". "Nous serons tous au premier rang pour défendre les intérêts et la souveraineté de notre Venezuela bien-aimé".

L'installation de cette assemblée polémique, décriée par l'opposition comme une tentative d'instaurer une "dictature communiste", a augmenté la tension dans les relations entre Caracas et Washington, qui n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010.

Début août, les Etats-Unis ont infligé des sanctions au président vénézuélien qu'ils ont qualifié de "dictateur".

La Maison Blanche a rejeté cette demande. "Les Etats-Unis se tiennent avec le peuple du Venezuela face à la répression permanente exercée par le régime Maduro, a-t-elle répondu, dans un communiqué".

Il est extrêmement rare que le gouvernement américain prenne des sanctions contre un chef d'Etat étranger en exercice. L'opposition, qui a boycotté les élections constituantes, réclame la tenue d'un scrutin présidentiel en vue de remplacer l'impopulaire Nicolas Maduro, dont le mandat a été marqué par une sévère récession économique source de pénuries. Mais le Bureau ovale a déclaré que Donald Trump s'entretiendrait avec plaisir avec le dirigeant vénézuélien après la restauration de la démocratie. Le Venezuela détient un stock de près de 5.000 missiles antiaériens de facture russe, selon des rapports militaires obtenus par Reuters, soit la plus grande quantité de missiles de ce type en Amérique latine. Des manifestations au cours desquels plus de 120 personnes sont mortes ces quatre derniers mois. Deux avaient été abattus et huit capturés.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.