Pour un général nord-coréen, Donald Trump a perdu la raison

Un homme regarde un programme télévisé montrant Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un dans une station de métro de Séoul le 9 août 2017

Un homme regarde un programme télévisé montrant Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un dans une station de métro de Séoul le 9 août 2017

Pékin a enjoint aux Etats-Unis et à la Corée du Nord de "faire preuve de prudence" et a exhorté Pyongyang à éviter les "démonstrations de force".

Les tensions ont rarement été aussi fortes entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. "Je ne vois pas de solution militaire à ce conflit", a mis en garde vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

Si la Corée du Nord menace régulièrement de détruire les Etats-Unis, la quantité de précisions fournies dans le plan dévoilé jeudi est inhabituelle.

Ce jeudi, Trump poursuit: "Peut-être que cette déclaration n'était pas assez dure", a dit le président américain à la presse avant de rencontrer ses principaux conseillers à la sécurité nationale.

Sur la possibilité d'éventuelles frappes préventives, Donald Trump est resté évasif. "La situation actuelle dans la péninsule coréenne est compliquée et délicate", a rappelé le ministère, en réponse à une question sur les propos du président américain devant des journalistes.

"Nous maintenons un état de préparation optimum pour faire face à la menace nord-coréenne conjointement avec nos alliés et partenaires dans la région", a déclaré le porte-parole du Pentagone, le colonel Rob Manning à l'AFP.

Dans la foulée, la Corée du Nord a encore surenchéri et annoncé que son armée aura bel et bien achevé à la mi-août son plan pour tirer une salve de missiles vers le territoire américain de Guam, dans le Pacifique. " Quatre missiles seront tirés simultanément et survoleront les préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Koichi ", explique l'armée.

"Je pense que c'est un message pour dire qu'ils prévoient de bouger les tests de missiles de la mer du Japon vers des zones autour de Guam", plus au sud dans la mer des Philippines, a-t-il dit à Reuters. Ils s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines.

Il a beau être en vacances dans son golf privé, Donald Trump est plus bavard que jamais, notamment en matière de diplomatie.

"Un dialogue sensé n'est pas possible avec un gars comme ça qui a perdu la raison" a-t-il complété.

Pékin prône une résolution "négociée" du dossier nord-coréen, renvoyant dos à dos Washington et Pyongyang.

En effet, la Corée du Nord visent Guam, une île située dans l'océan pacifique, qui abrite une base militaire et aérienne américaine.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.