Après l'annonce de la dette de l'association, les repreneurs renoncent — SC Bastia

SCB: Un grand plan de 5 ans pour retrouver le haut niveau et faire entrer le club dans la modernit

SCB: Un grand plan de 5 ans pour retrouver le haut niveau et faire entrer le club dans la modernit

Réunis autour du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Haute-Corse Jean Dominici, de Pierre-Noël Luiggi, du président d'Oscaro, sponsor maillot du club en Ligue 1, et de Frédéric Antonetti, ancien entraîneur du SCB, ce groupe comprend également la quasi-totalité des chefs d'entreprises qui composaient le consortium de repreneurs alors que le club avait été rétrogradé sportivement en Ligue 2.

La folle descente aux enfers de Bastia se poursuit.

Après sa relégation sportive en L2, Bastia avait été rétrogradé administrativement en National 1 par la DNCG, le gendarme financier du football, à cause de ses difficultés budgétaires. Le club corse, encore en Ligue 1 en mai dernier, relégué en National 3 après le dépôt de bilan du club, pourrait tout simplement disparaître.

La raison de ce revirement de situation? "Nous étions prêts à apporter nos compétences et nos moyens, ainsi que 100 000 € chacun pour renflouer et relancer l'association, la section amateur, avec son palmarès illustre, et nourrir des ambitions rapides de retour à l'élite, ont expliqué les entrepreneurs".

"Comme la section professionnelle, la section amateur après un rapide audit s'est avérée être dans une situation catastrophique, bien loin des annonces rassurantes", écrivent les repreneurs potentiels, "avec près d'un million d'euros de dettes et de pertes, et de la nécessité de financer un plan de restructuration et de licenciements".

Les repreneurs ouvrent la porte au cas où...

Le groupement de repreneurs, qui envisageait d'injecter un million d'euros pour aider le club à repartir en National 3, a eu des mauvaises surprises après un premier audit. Le groupe a toutefois indiqué dans ce communiqué relayé par L'Equipe qu'il se donnait "le droit de (se) manifester à nouveau si, à l'avenir, les conditions le permettent sérieusement et réellement".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.