Quatre cas de nécrose après des piqûres d'araignées — Pyrénées-Orientales

La recluse brune fait au moins quatre nouvelles victimes dans les P.-O.

La recluse brune fait au moins quatre nouvelles victimes dans les P.-O.

Depuis le mois dernier, ce sont près de quatre personnes qui auraient été piquées.

Comme le révèle France Bleu Roussillon, plusieurs morsures d'araignées ont été recensées dans la région de Perpignan, dans les Pyrénées-Ortientales.

En effet, les aranéologues opposent que ce type d'araignée, originaire du sud des États-Unis, n'a encore jamais été aperçue en France.

"On n'avait jamais vu ça avant", a soutenu le docteur Anne Ricart à France Bleu, un médecin de la clinique Saint-Pierre de Perpignan qui a examiné quelques cas.

Le mystère n'est pas encore éclairci et la question se pose.

Selon les médecins, l'araignée recluse brune, une espèce qui vit normalement outre-Atlantique, serait la coupable désignée.

Les patients mordus présentent d'abord un gros hématome, particulièrement douloureux, qui se mue petit à petit en une plaie large, rouge, et purulente, parfois accompagnée d'une plaque noire de tissu nécrosé.

Comment dès lors expliquer une telle piqûre? Australie: "Un couple découvre une araignée géante à l'heure du barbecueLes patients victimes de ces spectaculaires et douloureuses morsures décrivent tous les mêmes symptômes".

A lire aussi: Insolite. Le venin de cette araignée de la taille d'une pièce de vingt centimes, aussi appelée araignée violoniste, peut entraîner de graves lésions cutanées. " Moi, je demande à voir la bête ", a indiqué le spécialiste Samuel Danflous à nos confrères en ajoutant " De mémoire, un seul cas d'envenimation est répertorié en France, mais c'était une cousine européenne de l'araignée recluse ". Les avis divergent, certains soulignant que sans avoir vu l'arachnide, il est impossible de confirmer ou d'infirmer cette thèse.

La nécrose peut venir, par exemple, d'une piqûre d'une autre araignée et qui se serait surinfectée.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.