Rebellion dans les rangs de l'armée maîtrisée au Venezuela

Le Venezuela est en proie à une crise politique depuis quatre mois

Le Venezuela est en proie à une crise politique depuis quatre mois

Deux assaillants ont été tués et huit capturés dimanche lors de l'attaque d'une base militaire vénézuélienne par des "terroristes", a déclaré le président Nicolas Maduro à la télévision d'Etat.

Située à 170 km à l'ouest de Caracas, la capitale, Valencia est la deuxième ville du pays.

Le pouvoir vénézuélien a affirmé avoir déjoué une " attaque terroriste " ce dimanche. Un haut responsable militaire, le général Remigio Ceballos, a précisé que sept d'entre eux avaient été arrêtés et qu'ils "livraient des renseignements".

L'ancien Président de l'Assemblée nationale du pays et premier vice-Président du Parti socialiste unifié du Venezuela (au pouvoir dans le pays), Diosdado Cabello, a qualifié l'attaque d'attentat terroriste.

Le Venezuela a été le théâtre de mois de manifestations violentes qui ont fait plus de 100 morts et près de 2000 blessés, en plus de mener à 500 arrestations.

" Nous exigeons la formation immédiate d'un gouvernement de transition et des élections générales libres ", ajoutait-il.

Cette annonce est survenue après la diffusion d'une vidéo où l'on peut apercevoir un petit groupe d'hommes en tenue militaire, certains armés de fusils d'assaut, se déclarant en rébellion.

"Ce n'est pas un coup d'Etat", ajoute-t-il, "il s'agit d'une action civique et militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel (.)". Le président Maduro affirme fréquemment être la cible d'un complot orchestré par l'opposition avec le soutien de Washington.

Mme Ortega a réaffirmé dimanche qu'elle était "toujours la procureure générale de ce pays".

Nicolas Maduro lui a notamment fixé pour mission d'apporter la " paix " et de redresser l'économie en lambeaux de cette nation pétrolière, naguère immensément riche.

Après l'annonce de l'"attaque" de dimanche matin, la Constituante a suspendu ses travaux. Un millier d'entre elles sont encore en détention, dont 300 sur ordre de tribunaux militaires.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.