Les Etats-Unis formalisent le retrait de l'Accord de Paris

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a écrit aux Nations Unis pour confirmer l’intention de son pays de se retirer des accords de Paris sur le climat

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a écrit aux Nations Unis pour confirmer l’intention de son pays de se retirer des accords de Paris sur le climat

Le président américain Donald Trump lors d'une session de travail du G20, le 8 juillet à Hambourg. Dans le même temps, Washington a assuré vouloir continuer à participer aux négociations internationales dans ce domaine, en prenant notamment part à la prochaine conférence climatique annuelle de l'ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn, en Allemagne. Selon le département d'État, "cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices pour mettre en œuvre l'Accord de Paris".

Trump avait jugé le texte de l'Accord néfaste pour l'économie américaine, sans toutefois exclure de réintégrer le processus après renégociation, voire de conclure un "nouvel accord qui protège" les États-Unis. Donald Trump laisse cependant la porte ouverte aux négociations, si de nouveaux termes, plus favorables aux intérêts de son pays, venaient à être négociés.

Ce vendredi, le département d'Etat américain a confirmé par écrit sa décision auprès des Nations Unies.

Pour les accords internationaux comme celui de Paris, les pays doivent attendre trois ans après leur entrée en vigueur pour se retirer, selon M. Purvis.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.