Fipronil détecté dans plusieurs entreprises néerlandaises — Oeufs contaminés

Des centaines de milliers d'oeufs contaminés par un insecticide

Des centaines de milliers d'oeufs contaminés par un insecticide

La France n'est, "à ce jour", pas concernée par le scandale des Œufs contaminés par un insecticide qui touche en particulier l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas, a précisé samedi à l'AFP le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Une substance toxique a été détectée dans des centaines de milliers d'oeufs vendus à la consommation par de nombreux élevages de volailles aux Pays-Bas. Les entreprises concernées ont également dû informer leurs clients pour qu'ils retirent les oeufs du marché.

L'instance sanitaire néerlandaise publiera samedi une liste des codes des oeufs des entreprises concernées, a confirmé un porte-parole vendredi soir.

En Allemagne, les chaînes de supermarchés du "discounter" Lidl, en passant par Aldi ou le géant Rewe, ont stoppé jeudi la vente des œufs contenant du fipronil, un insecticide utilisé dans les élevages néerlandais dans un traitement contre le pou rouge. "Quelqu'un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater (des oeufs) avec un produit interdit", a déclaré le ministre allemand de l'Agriculture Christian Schmidt dans un entretien avec le quotidien Bild publié vendredi dans la nuit.

Selon le ministère français, "la France a été prévenue de cette contamination par le système d'alerte européen" le 20 juillet.

En grande quantité, cet insecticide est considéré comme "modérément dangereux" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les teneurs en fipronil constatées dans certains lots d'œufs analysés en Belgique sont, en ce moment, largement en dessous des valeurs seuils convenues au niveau européen.

Jeudi, les supermarchés néerlandais et allemands ont décidé de retirer en masse les œufs de leurs rayons, alors que les pertes s'élevaient déjà à "plusieurs millions d'euros" selon le syndicat néerlandais des éleveurs de volailles. Il n'est donc pas nécessaire de procéder à un rappel des oeufs commercialisés en Belgique, comme cela a dû être effectué aux Pays-Bas, estime l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.