Nouveau report pour le plan de reprise en septembre 2017 — GMS

Dans l'usine GM&S à La Souterraine le 14 juin 2017- PASCAL LACHENAUD

Dans l'usine GM&S à La Souterraine le 14 juin 2017- PASCAL LACHENAUD

Pour Yann Augras, délégué CGT GM&S, c'est loin d'être la fin de la procédure.

"Les collègues vont pouvoir partir en vacances sans avoir à recevoir une lettre de licenciement". Et pour cause, le tribunal, qui examinait le lundi 31 juillet 2017 l'unique offre de reprise, statuera donc le 4 septembre après consultation du Comité d'entreprise (CE). Parallèlement, le tribunal de commerce prolonge l'activité de l'usine jusqu'au 18 septembre à minuit.

Dans ce véritable casse-tête social, industriel et territorial du début de mandat du président Emmanuel Macron, qui avait rencontré les salariés de GM&S mi-juillet, pour lequel le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a multiplié les réunions et visites de terrain ces dernières semaines. De toute façon, s'il ne reprend que 120 salariés, il sait très bien que les autres n'auront pas de boulot.

Tous ces points ayant ainsi trouvé une réponse sous l'œil pressant et bienveillant de Bercy, il ne restait plus la semaine dernière qu'un dernier écueil.

GMD (Groupe Mécanique Découpage), spécialisé dans l'emboutissage, la plasturgie, la fonderie, l'étanchéité, compte 3750 collaborateurs, répartis sur 29 sites en France, Europe de l'Est, Maghreb et Asie. Il a sûrement des petits pouces!

À Bercy, on estime que l'offre ferme de GMD est "une bonne nouvelle pour la pérennité du site et le rétablissement d'une activité compétitive à la Souterraine".

Une décision relativement symbolique puisque la plupart des salariés de l'entreprise seront en congés durant le mois d'août. Il assure que le gouvernement et les collectivités locales "se mobiliseront pleinement pour mettre en place un dispositif exemplaire d'accompagnement des salariés non repris". Un chiffre qui déplaît aux salariés du groupe, surtout qu'une indemnité supralégale ne dépend ni de GMD, ni du tribunal. Renault et PSA se sont déjà engagés sur des garanties de commandes de pièces, à hauteur de 22 millions d'euros sur 5 ans, la modernisation de l'usine à hauteur de 15 millions (avec l'Etat, qui s'occupera aussi de sa dépollution).

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.