Trois personnes déférées après les incendies des Bouches-du-Rhône

Martigues

Martigues

La situation sur le front des incendies dans le sud-est de la France s'est améliorée dans la nuit de jeudi à vendredi, après quatre jours de feux qui ont brûlé quelque 7200 hectares. Ils sont soupçonnés d'être à l'origine d'incendies survenus dans les Bouches-du-Rhône. Malgré l'accalmie, la préfecture du Var a appelé les habitants à la vigilance, estimant que la journée présentait un "risque très sévère " d'incendie.

Les incendies sont désormais maîtrisés dans le département des Bouches-du-Rhône et les flammes ne progressent plus dans la commune de Bormes-les-Mimosas (Var), durement touchée par les départs de feu ces deux derniers jours. "Il faisait usage d'une disqueuse et des étincelles ont mis le feu à des herbes sèches", a-t-on ajouté de même source.

Deux mineurs de 16 ans ont été interpellés et placés en garde à vue mercredi 26 aux alentours de 9h du matin dans le cadre de l'enquête ouverte sur l'incendie à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône rapporte le journal localLa Provence. 70 camions, 200 sapeurs pompiers et 1 bombardier d'eau étaient engagés, et le feu a pacouru uen cinquantaine d'hectares, était fixé vers 9h30. Les enquêteurs poursuivaient leurs investigations.

Seul le sinistre d'Artigues était toujours considéré comme "non fixé" vendredi avec une reprise importante. Selon le ministre qui s'est exprimé à la sortie du conseil des ministres, le feu reprend "de manière sporadique" en Corse, tandis que dans le Var, il y a encore "un certain nombre de difficultés", autour de Bormes-les-Mimosas et "la situation n'est pas totalement maîtrisée" à Artigues. Près de 500 hommes, appuyés de 150 engins et plusieurs moyens aériens (Canadair, Tracker, Dash) sont encore mobilisés pour tenter de l'éteindre, selon les secours.

"Dans tous les massifs varois, la pénétration du public et l'accès des véhicules sont interdits", prévient la préfecture du Var.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.