Le manifestant violoniste arrêté, selon une ONG — Venezuela

Un homme tient derrière lui un drapeau du Venezuela lors d'une manifestation le 24 juillet 2017

Un homme tient derrière lui un drapeau du Venezuela lors d'une manifestation le 24 juillet 2017

Les contrevenants s'exposent à de 5 à 10 ans de prison. Le chef de l'Etat, dont le mandat s'achève en janvier 2019, fait face depuis plus de quatre mois à des manifestations quasi-quotidiennes pour réclamer son départ. 113 victimes ont été déplorées depuis avril dernier. De nombreuses rues étaient bloquées, principalement dans le sud-est et l'est de la capitale vénézuélienne, bastions traditionnels de l'opposition.

"C'est normal qu'il y ait des craintes, mais les gens sont toujours dans la rue malgré tout".

"J'exige (...) du gouvernement mexicain et du gouvernement colombien qu'ils clarifient ces déclarations du directeur de la CIA et qu'ils prennent des sanctions politiques et diplomatiques à la hauteur de cette insolence", a lancé M. Maduro. "A partir de lundi, si quelqu'un est en difficultés, c'est M. Nicolas Maduro", a déclaré le député d'opposition Freddy Guevara, présent sur l'un des barrages à Caracas.

L'objectif est " le changement de gouvernement", a martelé de son côté Henrique Capriles, l'un des principaux dirigeants de la coalition de l'opposition Table pour l'unité démocratique (MUD), qui a la majorité au Parlement.

Pour l'opposition, qui boycotte le vote, il n'est que la dernière étape en date de la mise en place d'une dictature. La ministre canadiennes des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré jeudi que " Le Canada reste vivement préoccupé par le projet du président Nicólas Maduro d'instituer une assemblée constituante le 30 juillet 2017 ". "Depuis l'extérieur, la droite impériale croit qu'elle peut donner des ordres au Venezuela, mais ici le seul qui donne des ordres, c'est le peuple", a-t-il dit. Vous croyez que c'est possible? "Nous ne voulons pas être Cuba", pouvait-on notamment lire sur des affiches qui ont commencé à fleurir sur les murs de centres électoraux à travers le pays.

Il s'agit des derniers rebondissements d'une crise qui secoue le Venezuela depuis la victoire de l'opposition aux législatives, fin 2015. La pire crise économique de son histoire L'opposition, qui a refusé de participer à ce processus, crie au scandale. Son inflation, stimulée par les pénuries d'aliments et de médicaments, est devenue totalement incontrôlable, à 720 %, cette année, selon le Fonds monétaire international.

Le maire d'opposition d'Iribarren (nord-ouest), Alfredo Ramos, a été arrêté pour ne pas avoir fait lever les barricades durant une manifestation, selon une décision de la Cour suprême. Il souhaite que soit rédigée une nouvelle Constitution qui lui permettrait de s'épargner une nouvelle élection présidentielle l'année prochaine.

Le mode de désignation de l'Assemblée constituante combine un vote territorial et par catégories socioprofessionnelles, ce qui permettra à 62 % des 19,8 millions d'électeurs de voter au moins deux fois, selon l'expert Eugenio Martinez.

La compagnie Air France a décidé de suspendre temporairement ses vols vers Caracas au Venezuela, à la veille de l'élection ce dimanche d'une Assemblée constituante.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.