Deux mains ont été greffées avec succès à un enfant

Greffé des deux mains, le petit Zion Harvey sait désormais écrire

Greffé des deux mains, le petit Zion Harvey sait désormais écrire

Le premier bilan de la greffe est publié dans la revue médicale britannique The Lancet (en anglais), mardi 18 juillet, qui fait un point détaillé sur l'état de l'enfant.

Cette greffe des deux mains sur un enfant remonte à juillet 2015, elle avait alors nécessité l'intervention d' une quarantaine de médecins pour une chirurgie d'une dizaine d'heures.

"Dix-huit mois après la greffe, l'enfant est plus indépendant et capable de conduire ses activités quotidiennes et continue à faire des progrès pour se servir de ses mains avec l'aide de thérapeutes et un soutien psychosocial", ajoute-t-elle. "Alors que les résultats concernant le fonctionnement des mains greffées sont positifs et améliorent l'indépendance de mouvement du garçon, cette greffe a été très contraignante pour l'enfant et sa famille", relève-t-elle. Les médecins se réjouissent de ce succès. Il peut désormais écrire, s'habiller et manger seul. Zion avait subi une amputation des deux membres dans l'enfance, suite à une grave infection.

"Dans les jours qui ont suivi la greffe des mains, Zion a pu bouger ses doigts". Cette intervention a été suivie de plusieurs mois de thérapie et de soutien psychologique. Ensuite, grâce à la repousse des nerfs, il a pu six mois après, contracter les muscles des mains et sentir au toucher.

Greffé des deux mains, le petit Zion Harvey sait désormais écrire

Notre étude montre qu'une transplantation des mains est possible quand elle est soigneusement préparée et soutenue par une équipe de chirurgiens, de spécialistes des greffes, de thérapeutes professionnels, de psychologues et de travailleurs sociaux. Un an après la greffe, il a peu saisir une batte de baseball à deux mains. A l'époque Zion Harvey avait huit ans et devenait le premier enfant à obtenir une double greffe des mains. Le jeune américain avait dû être amputé des mains et des pieds durant ses premières années à cause d'une grave infection.

Il est capable d'écrire, de manger, de se laver et de s'habiller lui-même, avec plus d'indépendance et d'efficacité qu'il ne le pouvait avant l'opération (...) Il y a un mois, il a lancé la balle pour l'équipe de baseball de Philadelphie au début d'un match!

Outre la rééducation en elle-même, Zion Harvey a aussi dû faire face aux lourds effets suscités par les huit traitements agressifs qu'il a reçus contre les rejets de greffe. Si au final la réussite de cette opération est encourageante pour la science, les chercheurs précisent qu'il faudrait davantage de données pour améliorer ce type de transplantations chez les enfants.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.