Binyamin Netanyahou très satisfait de sa rencontre avec Emmanuel Macron — Sources diplomatiques

Conférence des territoires Larcher demande

Conférence des territoires Larcher demande

Emmanuel Macron avait reçu récemment à l'Elysée le président palestinien Mahmoud Abbas. Certes, ce dernier a réaffirmé la position traditionnelle de la France quant à la solution envisagée pour résoudre le conflit israélo-palestinien ou concernant la construction juive, mais lorsque les deux hommes ont évoqué l'intiative diplomatique française lancée sous le précédent mandat, Emmanuel Macron n'a pas contredit Binyamin Netanyahou lorsque celui-ci lui a dit que cette initiative n'était pas bonne du tout. Il avait déjà exprimé son soutien à la solution des deux Etats et condamné la colonisation israélienne.

"La France se tient prête à appuyer tous les efforts diplomatiques allant dans ce sens", a ajouté le chef de l'Etat, pour qui Israël et Palestine doivent pouvoir "vivre côte à côte dans des frontières sûres et reconnues, avec Jérusalem comme capitale". Le Président accepte bien volontiers et relaie également l'invitation à Benjamin Netanyahou, qu'il rencontre pour la première fois à Strasbourg le 1er juillet, à l'occasion de la cérémonie au Parlement européen à la mémoire du chancelier allemand Helmut Kohl. Allusion aux critiques qui n'ont pas manqué récemment, notamment en provenance de l'extrême gauche et des mouvements pro-palestiniens: "Israël ne peut se présenter comme le seul héritier des victimes de la Shoah, qu'il ne saurait transformer de manière posthume en partisans de la création de l'État d'Israël, encore moins de la politique antipalestinienne que symbolise le leader de la droite et de l'extrême droite israéliennes".

Emmanuel Macron veut renforcer les liens franco-israéliens. Il a également assuré Netanyahou de sa "vigilance " pour assurer le suivi du programme nucléaire iranien.

Selon l'Elysée, M. Macron entendait " signifier notre absence de complaisance envers l'Iran ", principal objet d'inquiétude d'Israël dans la région, et qui a effectué en juin son premier tir de missiles en territoire étranger contre des cibles du groupe Etat islamique en Syrie. Il a invité Emmanuel Macron en Israël et lui a affirmé que " la France a un grand potentiel sous votre leadership ".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.