Visite de Donald Trump à Paris

Un dîner entre Macron et Trump prévu au 2ème étage de la Tour Eiffel

Un dîner entre Macron et Trump prévu au 2ème étage de la Tour Eiffel

Les deux présidents tiendront une conférence de presse conjointe à 18h15 à l'Elysée.

À plusieurs reprises, durant sa campagne, le chef de l'État américain a fait référence à ce personnage énigmatique que personne ne connaît pour mettre en cause la politique d'accueil des migrants en Europe. Selon l'hebdomadaire Paris Match, il s'agirait du prestigieux Jules-Verne, un restaurant étoilé au deuxième étage de la tour Eiffel.

"Vous avez un grand leader, un bon leader". Il a en outre réaffirmé que sa relation avec M. Macron était "très bonne". La portée symbolique de la cérémonie est aussi à prendre en compte, Emmanuel Macron voulant certainement exprimer sa solidité face à Donald Trump. C'est d'ailleurs ce que souhaite le président français lui-même.

Il y a lieu de rappeler que les débuts de la relation entre Trump et Macron avaient été compliqués à cause notamment de la décision du président américain de retirer son pays de l'accord de Paris sur le climat.

Concrètement, les deux dirigeants ont convenu d'un renforcement de la coopération entre les services français et américains dans les prochaines semaines en ce qui concerne la cyber-criminalité et la lutte contre la radicalisation sur Internet. Emmanuel Macron ne souhaite pas réduire les liens franco-américains au refus de l'accord de Paris par Donald Trump. La lutte contre le terrorisme et les intérêts stratégiques de la France font partie des dossiers sensibles à préserver. Macron et Trump ont évoqué la Syrie.

Elle justifie en tout cas que Donald Trump, qui n'aime guère les voyages au long cours, ait accepté de retraverser l'Atlantique trois jours à peine après son retour du G20 à Hambourg.

"Quoi qu'on en pense, les États-Unis restent les États-Unis et on a besoin d'eux sur de nombreux sujets". "Nous avons un objectif principal: l'éradication des terroristes, de tous les groupes terroristes, quelle que soit leur sensibilité", a-t-il souligné. Et au fond, les circonstances des célébrations, l'intervention des États-Unis en 17, il faut leur rendre hommage.

"Nous verrons ce qu'il se passe", a-t-il simplement ajouté six semaines après avoir annoncé que son pays comptait sortir du traité.

Lors d'un point presse organisé mardi, le préfet de police de Paris Michel Delpuech a refusé de dévoiler les mesures spécifiques liées à la venue du chef de l'Etat américain, attendu dès ce jeudi dans la capitale. Mais les objectifs de Macron vont plus loin.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.