Trump fils admet avoir rencontré une avocate russe

Un fils Trump admet avoir rencontré une avocate russe lui promettant des infos sur Clinton

Un fils Trump admet avoir rencontré une avocate russe lui promettant des infos sur Clinton

Interrogé la veille par le New York Times sur cette même rencontre, dont le contenu était alors inconnu, le fils Trump n'avait pas mentionné la promesse d'informations potentiellement compromettantes sur Clinton et s'était contenté de déclarer par communiqué que l'avocate était simplement venue parler adoption. Après avoir échangé des plaisanteries, cette femme a déclaré qu'elle avait des informations sur des individus qui avaient des liens avec la Russie qui finançaient le comité national des démocrates et soutenait Mme Clinton. Pour rappel, Donald Trump Jr. faisait partie des conseillers de Donald Trump lors de sa campagne présidentielle. Il a donc été obligé de revenir sur ses propos le lendemain, face aux informations du New York Times.

Nouvel élément accablant pour l'administration Trump dans l'affaire de l'ingérence présumée russe dans l'élection américaine de 2016. En juillet 2016, il avait aussi dénoncé les "mensonges" de l'entourage de Hillary Clinton lorsque celui-ci suggérait que la Russie tentait d'aider Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche.

Donald Trump junior reconnaît avoir rencontré l'avocate Natalia Vesselnitskaïa, dans un communiqué cité par le quotidien.

Depuis le mois de novembre, plusieurs enquêtes, menées par le FBI et d'autres agences de renseignement américaines, sont en cours pour établir si des membres de l'équipe du milliardaire ou Donald Trump lui-même ont collaboré avec la Russie pour gagner la présidentielle américaine. Le fils du président américain a estimé trouver ces informations "vagues, ambiguës et sans aucun sens". Il devenait rapidement clair qu'elle n'avait aucune information significative.

Mark Corallo, un porte-parole de l'équipe juridique de Donald Trump, a déclaré que "le président n'était pas au courant de cette réunion et n'y a pas assisté".

Jared Kushner, devenu haut conseiller à la Maison Blanche, est désormais lui aussi visé par l'enquête russe: il est soupçonné d'avoir proposé à l'ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kisliak, la création d'un canal secret et protégé de communication entre la Maison Blanche et le Kremlin.

Selon lui, l'objectif réel de Natalia Veselnitskaya était d'aborder la question des adoptions, un sujet qu'elle a ensuite évoqué au cours de la conversation.

M. Trump fils semble avoir modifié sa version en réaction aux nouveaux détails publiés par The New York Times.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.